Fin de 1ère journée
mouvementée en Allemagne

Sébastien Ogier sorti de la route dans la dernière spéciale du jour, c’est Jari-Matti Latvala qui occupe ce soir la tête de l’ADAC Rallye Deutschland.

Les pilotes Volkswagen ont affirmé leur domination tout au long de la journée sur les routes bitumées de cette première étape. Vainqueur de trois spéciales contre deux pour Latvala, Ogier avait 5”5 d’avance à l’heure d’entamer l’ES6 de Moselland, une épreuve disputée au milieu de vignes plantées à flanc de collines.

Or, 7,5 km après le départ de ce chrono, la Polo R du leader du championnat est sortie de la route dans un virage étroit. Lorsqu’elle s’est dégagée des vignes, la voiture se trouvait sur une route en contrebas de la spéciale qui ne lui permettait pas de revenir sur le tracé.

Ogier a fini par se frayer un chemin vers une route publique afin de rejoindre le parc d’assistance de Trèves. La voiture n’a pas subi d’importants dégâts et pourra par conséquent reprendre la course demain grâce à la règle du Rally 2. L’équipage a toutefois écopé d’une pénalité de dix minutes pour son abandon.

Kris Meeke occupe la 2ème place

Latvala affiche donc ce soir une avance de 37 secondes sur son plus proche adversaire, Kris Meeke (Citroën DS3). Vainqueur de ce rallye l’an dernier, Dani Sordo (Hyundai i20) a réussi à se placer au troisième rang, à 5”6 de Meeke. Il a pourtant subi aujourd’hui des conditions plus difficiles que celles de ses adversaires directs.

« Nous avons reçu un message dans la voiture nous disant qu’Ogier était arrêté, puis un autre nous annonçant qu’il était sorti de la route, » a indiqué Latvala. « J’ai un peu perdu mon rythme parce que je ne savais pas si je devais aller vite ou ralentir. Miikka [Anttila, son copilote] m’a dit que j’étais en tête et que je pouvais lever le pied, mais j’ai trop ralenti et j’ai eu du mal à rester concentré. »

Un tête-à-queue a coûté quelques secondes à Meeke dans la première spéciale, mais il a ensuite fait preuve d’une régularité exemplaire.

Compte tenu de son programme limité cette saison, Sordo se trouvait loin dans l’ordre de départ ce matin. A son passage, il retrouvait sur les routes les traces des concurrents précédents et notamment la boue ramenée sur la trajectoire idéale par leurs prises de cordes.

Dani Sordo, troisième malgré les conditions

Malgré tout, l’Espagnol s’est maintenu parmi les leaders durant toute cette journée. Demain, il pourrait s’avérer menaçant pour Meeke. Les positions de départ seront établies sur le classement de ce soir, en ordre inversé.

Quatrième, Andreas Mikkelsen pointe à 3 secondes de Sordo, et ce malgré une crevaison ce matin. Thierry Neuville occupe la cinquième place. Les mécaniciens ont travaillé toute la nuit pour réparer sa i20 après les tonneaux subis pendant le shakedown. Le pilote belge s’est fait une frayeur lorsqu’il a vu de la fumée s’échapper de sa voiture dans la dernière spéciale.

Mikko Hirvonen est sixième, à seulement 19 de Neuville. Le Finlandais a perdu du temps dans la première spéciale du jour, une intersection manquée lui ayant valu un passage dans un champ. Viennent ensuite Elfyn Evans et Mads Østberg. Le pilote norvégien occupait la troisième place plus tôt dans la journée, mais ses difficultés sur ces routes sales l’ont fait rétrograder.

Bryan Bouffier et Martin Prokop complètent le top 10. Quant à Robert Kubica, il a perdu 4 minutes dans une sortie de route. Il a dû se faire aider des spectateurs pour remettre sa Fiesta RS sur la route.

La deuxième étape débute demain à 6h30. Les pilotes devront disputer deux boucles de quatre spéciales, couvrant un total de 148,30 km chronométrés. Ils effectueront notamment deux passages dans les spéciales de Panzerplatte, dans le camp militaire de Baumholder.

More News

VIDEO