Anttila remercie le préparateur
mental de Latvala

En l’aidant à se calmer après la casse d’un étrier de frein samedi après-midi, Christoph Treier a joué un rôle déterminant dans la victoire de Jari-Matti Latvala sur le Neste Oil Rally Finland.

Miikka Anttila, copilote du Finlandais, a révélé que Treier avait parlé à Latvala immédiatement après cet incident, afin de le rassurer sur sa capacité à décrocher ce qui s’annonçait comme sa première victoire à domicile depuis quatre ans.

« L’excitation était assez élevée à la fin de cette spéciale, » a expliqué Anttila. « On a appelé l’équipe au parc et, heureusement, Jari-Matti a parlé à Christoph Treier, son préparateur mental. Christoph a réussi à le calmer et lui a dit à quoi il devait penser. Cela l’a beaucoup aidé. »

Treier, qui travaillait par le passé avec le double Champion du Monde Marcus Grönholm, s’est associé cette saison au pilote Volkswagen. C’est à lui que Latvala attribue la concentration qu’il parvient à maintenir durant les situations les plus stressantes vécues sur les rallyes.

Jari-Matti Latvala et Christoph Treier

Tandis que l’avance de Jari-Matti Latvala sur Sébastien Ogier passait de 31” à 3”4 samedi, l’influence de Treier s’est clairement fait sentir dans les commentaires du pilote finlandais.

« Il fallait que je tienne bon. J’ai travaillé tellement dur, je ne suis pas venu ici pour perdre ce rallye, » a-t-il déclaré.

Anttila reconnaît que la confiance était très élevée à l’approche de cette huitième manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA, suite aux bons essais préparatoires qui ont été réalisés.

« Quand on a fini les essais, j’ai dit : “Il va intéressant de voir qui va arriver deuxième sur ce rallye !” Voilà la confiance que j’ai héritée de ces 600 km d’essais. Même pendant les essais, on n’a fait aucun changement, tout était bon. Couvrir 600 km d’essais et recueillir les résultats de tout ce bon travail, cela a été facile, » a-t-il dit.

Latvala et Anttila fête leur victoire sur le podium

Latvala estime que cette troisième victoire de la saison entretient ses espoirs d’un premier titre mondial. A cinq manches du tomber de rideau, son retard sur le leader est passé à 44 points.

« Seule une victoire pouvait m’aider. Si je n’avais pas remporté ce rallye, j’aurais fini deuxième du championnat. Maintenant, je peux me battre pour entretenir mes chances. C’était tout ou rien, » a-t-il dit.

« J’ai eu énormément de pression. Depuis les essais, j’avais des sensations fantastiques et elles n’ont fait que s’améliorer pendant le rallye, jusqu’à notre problème. J’étais tellement frustré, j’ai pensé que j’allais perdre tout ce que l’on avait construit. »

« J’ai réussi à me contenir et à combattre les problèmes. J’étais toujours en tête et j’arrivais à garder mon sang-froid et à contrôler mon pilotage. Je n’ai jamais travaillé aussi dur pour une victoire. »

More News

VIDEO