ES3/4 - Tänak reprend l'avantage

Leader du championnat, Ott Tänak mène l'ADAC Rallye Deutschland vendredi midi après avoir remporté deux des trois spéciales disputées dans la matinée.

ES3 & ES4

Mittelmosel (22 km)
Entrecoupée d'épingles en montée et en descente ainsi que de carrefours piégeurs, la section initiale serpente entre les vignes le long de la Moselle. En sortant des vignobles, une portion de 1,3 km sur une route principale mène au village de Rivenich avant que les pilotes n'entrent entre des champs. La spéciale devient alors plus large et se termine devant le fleuve après une nouvelle série d'épingles. 

Wadern-Weiskirchen (9,27 km)
Wadern-Weiskirchen passe entre des champs et offre moult cordes dans les virages. Les routes sont étroites et parsemées de carrefours, mais elles s'avèrent aussi très rapides. Cette spéciale a un côté circuit, car les équipages empruntent deux fois les mêmes routes avant de se diriger vers l'arrivée. S'il pleut, les intersections peuvent devenir très boueuses.

Avec deux meilleurs temps à son actif dans les vignes étroites et bosselées de Mittelmosel et les campagnes de Wadern-Weiskirchen, Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) a retrouvé le parc d'assistance de Bostalsee avec 3''2 d'avance sur Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC).

Après avoir perdu dès ce matin les commandes dont il s'était emparé la veille, Ott Tänak a apporté quelques modifications à sa voiture et s'est montré davantage satisfait de ses performances dans les deux spéciales suivantes.

« J’ai un peu affiné les réglages et les choses se mettent en place », a confié l’Estonien. « J’espère que la seconde boucle sera meilleure. Les deux spéciales avaient des caractéristiques très différentes. La dernière n'était que lignes droites et carrefours. Je suis même allé très large à un endroit ! »

Deuxième des deux tests, Thierry Neuville n'a pu que secouer la tête en découvrant le temps de son adversaire à l'arrivée de Wadern-Weiskirchen en soupirant « Aucune chance... »

Champion du Monde en titre, Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) pointe au troisième rang à 13''7 du leader malgré un sous-virage prononcé. 

« J’ai une idée du problème », a affirmé le Français, qui a également perdu du temps en calant dans Mittelmosel. « Mais je n’ai aucune idée de ce qu'il faut faire… »

Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) et Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) ont lutté bec et ongles pour la quatrième place. Le premier possède 1/10e d'avance sur l'Espagnol tout en prétendant un manque d'engagement dans Wadern-Weiskirchen. De son côté, Dani Sordo se montrait mécontent de voir une route de plus en plus sale au fil des passages, d'autant que le pilote Hyundai compte moins de deux secondes d'avance sur Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC).

En difficulté pour trouver le bon rythme, Esapekka Lappi (Citroën C3 WRC) est septième avec 4/10e de marge seulement sur Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 WRC), lui aussi en proie au sous-virage. Gus Greensmith (Ford Fiesta WRC) et Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5 Evo), leader du WRC2 Pro, complètent le top dix.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre l'ADAC Rallye Deutschland avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News