Avant l'Allemagne,
l'itinéraire de l'épreuve

Vins, chars et belles campagnes... Un mélange improbable pour un rallye du Championnat du Monde FIA des Rallyes, mais un trio redoutable dans le cadre de son épreuve sur asphalte la plus redoutée de l'année : l'ADAC Rallye Deutschland (22-25 août).

À ne pas manquer !

• Au bord du lac éponyme, le parc d’assistance de Bostalsee est le cœur du rallye. Il accueille le départ jeudi après-midi et le podium samedi midi, mais aussi l'assistance le matin et le soir sans oublier les vendredi et samedi midis. Il regorge de choses à voir et à faire dans un décor unique.

• Les spéciales militaires de Baumholder samedi après-midi. Outre les redoutables hinkelsteins, le Gina Jump est un moment fort de l’épreuve puisque les voitures y effectuent des vols de quarante mètres.

• Le désespoir des viticulteurs. Les vignes sont régulièrement victimes de pilotes trop optimistes, mais elles offrent des vues à couper le souffle.

Les étroites pistes viticoles en tire-bouchon, les redoutables routes d’entraînement des chars militaires aux multiples surfaces et les routes de campagne s'unissent pour proposer un défi unique dans le sud-ouest de l’Allemagne à l'occasion d'un retour sur asphalte après cinq mois de compétition sur terre.

Si les concurrents retrouveront un terrain connu, le défi n'en est pas moins intimidant pour le dixième rendez-vous du calendrier et la dernière manche 100 % asphalte de la saison.

Situé au nord de la Sarre, le magnifique lac Bostalsee constitue le centre névralgique de l'épreuve. Depuis ses rives, les concurrents rejoindront jeudi soir la première spéciale, St Wendeler Land (5,2 km), la plus courte du week-end. Les pilotes la connaîtront par cœur après l'avoir négociée plusieurs fois plus tôt dans la journée lors du shakedown.

L'étape de vendredi sera identique à l'an passé en se concentrant sur les routes viticoles de Moselle. Stein und Wein (19,44 km) et Mittelmosel (22 km) seront jonchées d'épingles serrées avant que l'action ne bascule sur la spéciale piégeuse de Wadern-Weiskirchen (9,27 km) au cœur des champs.

Deux passages séparés d'une assistance à Bostalsee cumuleront 101,42 km chronométrés.

L'itinéraire de samedi a été revu avec des spéciales dans la campagne sarre toute la matinée. Freisen (14,78 km) et Römerstraße (12,28 km) seront négociées à deux reprises avant un passage à l'assistance.

L'après-midi sera consacré aux intimidantes pistes militaires et leurs innombrables surfaces sur la base de Baumholder. Arena Panzerplatte (10,73 km) et la spéciale marathon de Panzerplatte (41,17 km) seront comme toujours abrasives, parsemées de croisements piégeux et bordées d’énormes hinkelsteins ne laissant aucune chance en cas de touchette.

Toutes les deux seront disputées à contresens de l'an passé et entrecoupées d'un passage à Bostalsee pour chausser des pneus neufs. Le test de l'Arena, le plus court des deux, fera également la part belle au Gina Jump, toujours apprécié des spectateurs.

Dimanche, les équipages retrouveront les raisins pour la dernière journée du rallye. Deux passages dans Grafshaft (28,06 km) et Dhrontal (11,69 km) complèteront les dix-neuf spéciales réparties sur un parcours total de 344,04 km. La répétition de Dhrontal formera le cadre de la Wolf Power Stage pour attribuer des points bonus aux cinq pilotes les plus rapides.

VIDEO

More News