Plateau de qualité pour la Turquie

Cinquante-deux équipages répartis dans les trois catégories du Championnat du Monde FIA des Rallyes s'attaqueront au Rallye de Turquie (13-16 septembre) pour son retour au sein du calendrier.

Autour de Marmaris, treize World Rally Cars seront présentes avec chaque constructeurs engageant officiellement trois voitures.

M-Sport Ford et Toyota Gazoo Racing s'appuieront sur les trios habituels. En parallèle, Hayden Paddon prendra le volant de la troisième Hyundai i20 WRC aux côtés d'Andreas Mikkelsen et de Thierry Neuville. L'équipe Citroën sera présente en force avec Mads Østberg et Craig Breen, rejoints par Khalid Al Qassimi.

Absent depuis le Rally Italia Sardegna, Yazeed Al Rajhi effectuera son retour avec une Ford Fiesta RS WRC d'ancienne génération.

En WRC2, les leaders du classement général seront à l'honneur. Pour la première fois de la saison, les pilotes Skoda Motorsport Jan Kopecký et Pontus Tidemand s'affronteront directement. À quatre manches de la fin de saison, le Tchèque possède une petite avance de sept points dans l'antichambre de l'élite.

Henning Solberg viendra resserrer les rangs du WRC en Turquie.

Troisième du championnat, Gus Greensmith retrouvera Alex Gelsomino à sa droite puisque Craig Parry poursuit le rétablissement de son bassin fracturé lors des essais avant le Rallye d'Allemagne. Après trois semaines à l'hôpital de Trèves, ce dernier vient tout juste de rentrer chez lui.

Déjà présent aux côtés de Greensmith en 2015 et 2016, Alex Gelsomino sera aussi présent au Dayinsure Wales Rally GB.

Parmi les autres concurrents de retour, Henning Solberg sera au volant d'une Ford Fiesta R5 engagée à titre privé. À quarante-cinq ans, le Norvégien effectuera sa première sortie en mondial depuis le Rally Sweden en février dernier.

Champion d'Europe des moins de vingt-sept ans, Chris Ingram évoluera aussi en WRC2, où il fera ses débuts sur une Skoda Fabia R5.

Treize équipages s'affronteront lors de la dernière manche du FIA Junior WRC. Pour l'occasion, les points seront doublés et les quatre hommes forts du championnat (Ken Torn, Jean-Baptiste Franceschi, Dennis Rådström et Emil Bergkvist) peuvent s'offrir le titre en Turquie.

Gallery

Video

More News