Quelques mots du parc...

Au cœur des pampas de San Luis, la quiétude de l'été indien vole en éclats au passage des concurrents lancés à près de 200 km/h sur les spéciales du Rallye d'Argentine.

Du bord de la route, la vue sur Los Gigantes est à couper le souffle bien que l'on soit transporté dans un autre monde toutes les trois minutes... Un moment bref, mais inoubliable, permettant d'apprécier toute la bravoure et l'engagement sans faille nécessaires pour être le meilleur des meilleurs en WRC.

Même la légère brise nous rappelle où nous sommes. Après avoir anticipé ce week-end des mois durant, l'on perçoit l'odeur d'un asado maison et l'ajout d'une ou deux saucisses ne fait qu'amplifier cette sensation olfactive. Petit-déjeuner tardif ou déjeuner précoce, peu importe...

Drapés dans des drapeaux argentins, de nouveaux amis s'arrêtent de chanter pour m'inviter à leur festin. Après avoir mangé, on me propose un mate, cette boisson chaude infusée de feuilles de houx séchées et savourée à travers une paille d’acier. Le pic de caféine dépasse tout ce que l'espresso italien le plus puissant aurait pu m'offrir !

D'un coup d'un seul, une semaine de pluie, les pieds mouillés et les déplacements pénibles avec des retards aériens (Malcolm Wilson, le directeur général de M-Sport, a mis 54 heures à rejoindre l'hôtel après que son Buenos Aires-Cordoba devienne un Buenos Aires-Mendoza, suivi d'un ravitaillement avant de tourner en rond autour de Cordoba pour finalement passer la nuit à Buenos Aires) sont oubliés.

Comme toujours, l'Argentine nous a livré le meilleur d'elle-même sur tous les plans et l’événement basé autour de Villa Carlos Paz reste l’une des plus belles aventures du calendrier.

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes se rend en Argentine depuis près de quarante ans. À deux années près (1981 et 1982 au Brésil), il s'agissait même de l'unique excursion de la saison en Amérique du Sud. La familiarité de Cordoba, de ses vallées et de ses routes tranche avec ce qui attend les équipages la semaine prochaine à Concepcion.

Tout le monde connaît le XION Rally Argentina. Personne ne connaît le COPEC Rally Chile.

L'enthousiasme et l'attente de ce double rendez-vous dans l'hémisphère sud était palpable dans le parc d'assistance. En trois semaines seulement, 60 points sont en jeu chez les pilotes, 86 du côté des constructeurs. Jamais auparavant un voyage en Amérique du Sud n'avait offert une telle récompense.

Jusqu'ici, Thierry Neuville et Hyundai Motorsport réalisent la bonne opération avec le superbe victoire du Belge en Argentine. Le doublé du constructeur coréen avec la deuxième place d'Andreas Mikkelsen ne rendra que plus facile la préparation de cette nouvelle semaine, où le seul changement sera le remplacement de Dani Sordo par Sébastien Loeb dans l'une des trois Hyundai i20 WRC.

Il est temps d'adresser un grand merci et de dire au revoir à l’Argentine avant d'attaquer de nouvelles aventures de l’autre côté des Andes.

VIDEO

More News