Avant le Chili :
l'itinéraire de l'épreuve

Des copilotes rédigeant leurs notes d'une feuille blanche aux pilotes découvrant des routes inédites, la première apparition du Copec Rally Chile (9-12 mai) au calendrier du WRC met tout le monde sur un pied d'égalité !

Le sixième rendez-vous de l'année se déroulera près de la ville portuaire de Concepción, située à cinq cents kilomètres au sud de Santiago, la capitale du Chili. La majorité de l'itinéraire prendra donc place entre l'océan Pacifique et le Río Biobío, le deuxième plus grand fleuve du pays.

Le terrain de l'épreuve se composera de routes de terre s'enfonçant dans les forêts, d'ordinaire empruntées par des camions transportant du bois. Des spéciales plus ouvertes avec de superbes vues sur le Pacifique seront également au programme.

Le coup d'envoi du rallye sera donné jeudi après-midi à l'occasion d'une cérémonie de départ haute en couleurs au cœur de Concepción.

Longue de 125,27 kilomètres, la première étape prendra la direction du sud pour deux boucles de spéciales en forêt, séparées d'une assistance à Talcahuano. El Pinar (17,11 km) sera empruntée à une seule reprise, contre deux pour El Puma (30,72 km) et Espigado (22,26 km).

La journée s'achèvera avec la super-spéciale de Bicentenario (2,2 km) organisée dans les rues de Concepción. Son parcours longe le théâtre de la ville et le monument érigé en hommage des victimes du tremblement de terre et du tsunami ayant frappé la région en 2010.

Par ailleurs, El Puma sera la plus longue spéciale de l'épreuve. Elle a déjà été rebaptisée l'« Ouninpohja chilienne » tant ses routes techniques, rapides et cambrées rappellent le défi finlandais.

Le Chilien Alberto Heller visera la victoire sur ses terres en WRC 2.

Plus compacte et plus proche de Concepción, la seconde étape totalisera 121 kilomètres chronométrés sur un parcours légèrement inférieur à 400 km. Rio Lia (20,9 km), Maria Las Cruces (23,09 km) et Pelun (16,59 km) seront négociées le matin, puis l'après-midi après un passage à l'assistance.

Cumulant près de 59 kilomètres, les quatre spéciales dominicales feront la part belle à des routes plus ouvertes et dégagées. La journée commencera par Bio Bio (12,52 km), dont le départ est donné tout près du fleuve avant de rejoindre la côte. Cette même spéciale fera office de Wolf Power Stage après les passages dans Lircay (18,06 km) et San Nicolàs (15,28 km).

Les cinq défis
• Les concurrents et leurs ouvreurs n'ont aucune expérience des spéciales.
• Pilotes et copilotes doivent préparer leurs notes à partir d'une feuille blanche.
• Personne n'a eu l'occasion de peaufiner ses réglages avant le départ, les essais ayant été interdits au Chili.
• Peu d’informations sur les performances et l’usure des pneus sur ces routes.
• Bien choisir ses cordes. Beaucoup d’endroits permettent de gagner de précieux dixièmes, mais la route est longée de troncs d’arbres et de grosses pierres. Les notes ne devront donc pas être trop optimistes.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Copec Rally Chile avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News