Hyundai a vu ses limites en Corse

Directeur de l’équipe Hyundai Motorsport, Andrea Adamo s’est montré franc sur la performance de son équipe malgré la victoire arrachée par Thierry Neuville dans la dernière spéciale en Corse.

Si son équipe a repris la tête du Championnat du Monde FIA des Rallyes après la victoire de Thierry Neuville et la quatrième place de Dani Sordo, l’Italien admettait que ce succès était davantage dû à la chance qu’aux performances de ses voitures. 

« Je ne peux pas dire que je ne suis pas content, mais nous n’aurions pas gagné sans les crevaisons », affirmait-il à l’arrivée. « Nous devons reconnaître que l’équipe n’était pas à son meilleur niveau ce week-end. En fait, je ne pense pas que notre équipe ait gagné. Thierry oui, mais Hyundai non. »

Le pilote belge héritait d’une victoire inespérée lorsque le leader Elfyn Evans perdait près d’une minute et demie dans la Wolf Power Stage. La veille, il avait également profité des déboires d’Ott Tänak, lui aussi en tête à ce moment.

« Nous avons hérité de la victoire grâce à la malchance d’un concurrent plus rapide », ajoutait le directeur de l’équipe. « Sans cela, nous aurions terminé au deuxième rang, ce qui aurait été un résultat encourageant grâce aux efforts fantastiques déployés par Thierry et Nicolas (Gilsoul, son copilote). Cependant, pour s’imposer véritablement, nous devons être les plus rapides et ce n’était pas le cas ce week-end. Cette première place est néanmoins positive pour l’équipe. Nous avons travaillé dur et cela va nous regonfler à bloc, mais nous devons être honnêtes envers nous-mêmes sur nos performances actuelles et celles que nous devons atteindre. »

Vainqueur en Corse, Thierry Neuville occupe désormais la tête du championnat pilotes, Ott Tänak s’étant classé sixième et Sébastien Ogier deuxième après s’être battu tout le week-end avec une Citroën C3 WRC récalcitrante.

Son équipe ayant corrigé le sous-virage affectant la Hyundai i20 WRC sur asphalte, Thierry Neuville s’est montré plus en confiance, mais Andrea Adamo espère que ses hommes pourront tirer davantage de rythme encore sur la terre du Xion Rally Argentina (25-28 avril).

« Je suis réaliste », concluait-il. « Nous devons être plus compétitifs et il faut se concentrer sur ce point. »

VIDEO

More News