ES6-7 : Elfyn Evans contrôle les débats

Elfyn Evans restait invaincu sur l'YPF Rally Argentina et portait son avance à près d'une minute à l'heure du goûter.

ES6-7 : les infos

ES6 : San Agustin - Villa General Belgrano 2 (19,95 km)
Une nouvelle spéciale pour de nombreux concurrents puisque sa dernière apparition remonte à 2008. Un difficile tronçon de 3,2 km a été ajouté au départ sur de larges routes jonchées de pierres apparaissant en surface. Cela devient ensuite plus technique et sinueux jusqu'à 12 km, avant des routes fluides menant à des crêtes rapides et de beaux. Les paysages sont à couper le souffle avec de superbes vues sur la vallée de Calamuchita.

ES7 : Amboy - Santa Monica 2 (20,44 km)
Cette célèbre spéciale forme l'un des moments-forts de l'itinéraire. Incroyablement rapide sur des routes sablonneuses, elle s'avère tout aussi rapide sur les sections plus sinueuses et tortueuses, à l'instar de montagnes russes sur un terrain bosselé. Le final est spectaculaire avec une arrivée à toute vitesse sur deux virages négociés en sixième menant à un saut entre les barrières de bétail !

Vainqueur des quatre spéciales d'ouverture de la première journée complète, le Gallois poursuivait sur sa lancée sur la répétition. Sa Ford Fiesta était à nouveau la plus rapide sur San Agustin - Villa General Belgrano et Amboy - Santa Monica.

S'il devait toutefois partager le meilleur temps sur Amboy avec Hayden Paddon (Hyundai i20), son avance s'établissait à 47''7 sur Mads Østberg (Ford Fiesta), qui avait pris le dessus sur Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris).

« Nous n’avons pas fait les fous », racontait le leader à l’arrivée d’Amboy. « Sur la spéciale d’avant, je me suis dit que j’en faisais peut-être trop. J’ai donc décidé d’aller vite sans brusquer la voiture. La spéciale était aussi plus tendre et l’adhérence au rendez-vous. »

Troisième sur les deux spéciales, Mads Østberg prenait la deuxième place pour 9''2. « Nous avons choisi une bonne stratégie avant le rallye après autant de temps hors de la voiture », confiait le Norvégien. « Quand on a un plan, c’est toujours agréable de voir qu’il fonctionne. »

Jari-Matti Latvala était ralenti sur San Agustin en raison d'un moteur en surchauffe l'obligeant à négocier une grande partie de la spéciale en mode « route ». Le Finlandais perdait 15''. Entre les spéciales, un appel avec ses ingénieurs lui permettait d'effectuer les réparations nécessaires pour retrouver le rythme sur Amboy.

Les trois équipages suivants étaient seulement couverts par 1''2 au général. Ott Tänak (Ford Fiesta) rétrogradait face à Sébastien Ogier (Ford Fiesta) et Thierry Neuville (Hyundai i20) sur San Agustin, avant de reprendre la quatrième place avec son quatrième temps sur Amboy. L'Estonien possédait alors un dixième d'avance sur le Belge et 1''2 sur le Français.

Thierry Neuville faisait aussi état d'un moteur en surchauffe sur San Agustin. Le Belge rencontrait ensuite des problèmes d'une autre nature, puisque l'habitacle de sa Hyundai i20 laissait entrer de la poussière qui arrivait jusqu'aux yeux du pilote.

Rendez-vous sur WRC+ pour découvrir les caméras embarquées et résumés vidéo du Rallye d'Argentine. 

VIDEO

More News