ES8 / ES9 : rebondissements
à Torsby, Mikkelsen leader

Dans l’avant-dernière spéciale du vendredi, Andreas Mikkelsen a hérité de la tête du Rallye de Suède après les sorties de Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala.

ES8 / ES9 : les infos

ES8 : Röjden 1, 18,73 km
Une spéciale emblématique, bien connue des rallyes nationaux. Inutilisée depuis 2011, elle est empruntée à contresens. Son départ est en Suède avant une incursion en Norvège puis un retour au pays. Elle offre une belle variété de routes rapides et lentes, avec un saut extrêmement piégeur avant un virage à angle droit.

ES9 : Torsby 1, 14,76 km
Son nom est connu, mais c'est une spéciale très différente de l'an passé avec un nouvel itinéraire sur les 11,7 premiers kilomètres. Plusieurs virages serrés précèdent une longue ligne droite sur une piste large. L'ensemble se rétrécit en entrant dans une carrière où des courbes dignes du rallycross et un saut attendent les pilotes avant l'arrivée à Torsby. Le soleil se couchait au départ des premières voitures.

Sébastien Ogier débutait le second passage de Torsby avec 2.9s d'avance sur son équipier Jari-Marri Latvala et allait être le premier à partir à la faute.

« Nous avons touché un mur de neige dans un virage lent. J'ai fait une erreur, j'ai freiné trop tard à un croisement. Je pensais que ça passerait, mais j'ai touché le mur et je suis resté coincé. En tant qu'ouvreur, je dois prendre des risques. C'était ma seule chance d'essayer de faire quelque chose », racontait le Français, qui perdait quarante secondes et rétrogradait en quatrième place.

Ensuite, c'était au tour de Latvala. Le Finlandais plantait sa Polo R à seulement 400 mètres de l'arrivée et concédait 8m30s, le temps que les spectateurs l'aident à remettre sa voiture sur la piste.

« Après une longue ligne droite, nous avons pris trop vite un virage à droite. J'ai vu un peu de terre sur la route. J'ai pensé que l'adhérence serait meilleur, mais l'arrière a touché un mur de neige et a entraîné l'avant. J'ai gardé le pied au plancher, mais la voiture a été entrainée dans le fossé », expliquait-il.

Deuxième meilleur temps, Mikkelsen se dirige vers Karlstad pour la dernière spéciale du jour avec 19.7s d'avance sur Thierry Neuville, auteur du scratch avec sa Hyundai i20 pour une seconde. Mads Østberg perdait du terrain sur les deux spéciales. Sa DS 3 pointe à 0.9s du Belge.

En difficulté sur la spéciale précédente, Elfyn Evans était une autre victime de la neige. « Je n'ai pas pu bien m'inscrire dans un croisement. J'ai utilisé le frein à main en pensant que nous pourrions nous appuyer sur le mur de neige. Au contraire, nous nous sommes enfoncés et retrouvés piégés », détaillait le pilote de la Ford Fiesta RS après avoir perdu près de deux minutes. Il rétrogradait de la sixième à la dixième place.

Pour sa part, Martin Prokop perdait la quatrième vitesse sur sa Fiesta RS, mais le Tchèque remontait toutefois en septième position.

More News

VIDEO