Teaser Image

Thierry Neuville

Présentation du pilote

La carriÈre en quelques mots

Info

Nationalité:  BEL
Date de naissance: 16.06.1988
Âge: 31
Premier rallye: 2009, Spain
Victoires en rallye: 9
Website: www.thierryneuville.com

Saison 2019

Classement: WRC
№ de la voiture: 11
Voiture: Hyundai i20 WRC
Equipe: Hyundai Shell Mobis World Rally Team
Copilote: Nicolas Gilsoul
Points: 199
Classement: 3
Victoires en rallye: 2
Abandon: 0
Podiums: 5

Social Media

Ce qui le rend spécial

• Gardant la tête froide, Thierry Neuville mêle vitesse pure et talent naturel.

• Il a fait la une tout autour du monde par deux fois en 2014. D’abord pour avoir utilisé de la bière pour mener sa voiture au podium mexicain, puis en s’imposant en Allemagne trois jours après avoir envoyé sa voiture en tonneau dans les vignes mosellanes.

• Le Belge attaque sa sixième saison chez Hyundai. Ensemble, ils ont terminé deuxièmes du championnat ces trois dernières années.

• Il possède un goût prononcé pour les montres et les lunettes très colorées.

Résumé de sa carrière

Thierry Neuville s’est affirmé comme l’un des pilotes les plus rapides du WRC et son premier titre mondial ne devrait plus être qu’une question de temps.

Après avoir fait ses gammes sur les routes de sa Belgique natale, il découvre la scène internationale avec le Junior WRC en 2010. Il y signe une victoire et un podium, mais aussi de belles performances au volant d’une Super 2000 en Intercontinental Rally Challenge.

En 2011, Thierry Neuville s’impose en Corse et au Sanremo dans le cadre de l’IRC. Ses résultats lui offrent une chance en WRC puisque Citroën l’engage pour la saison 2012 sur une DS 3 WRC du Citroën Junior World Rally Team.

Septième en 2012, Qatar M-Sport World Rally Team le débauche pour 2013. Avec la Ford Fiesta RS WRC, il termine deuxième sur quatre manches d’affilée et troisième à trois reprises pour prendre la deuxième place du championnat.

Avec de tels résultats, il devient logiquement le pilote à recruter. En novembre, il paraphe un contrat pluriannuel pour endosser le rôle de leader au sein de la nouvelle équipe Hyundai dès 2014.

Thierry Neuville tire alors le meilleur d’une i20 WRC en constants progrès pour sa première campagne. Sur le podium à trois reprises, le premier reste dans les annales pour l’usage d’une bouteille de Corona afin de soulager son radiateur cassé. Son heure de gloire arrive toutefois en Allemagne, où il s’impose pour la première fois en WRC, trois jours après avoir sérieusement endommagé sa voiture au shakedown.

La saison 2015 commence fort avec une deuxième place en Suède, mais les onze manches suivantes ne lui apportent qu’un seul nouveau podium en Italie. Frustré par les délais dans le développement de la nouvelle Hyundai, le Belge perd en confiance dans la seconde moitié d’année.

Revigoré en 2016, son regain de forme se traduit par une victoire en Italie et il termine toujours dans les quatre premiers sur les huit derniers rendez-vous du calendrier, avec notamment cinq podiums d’affilée à son actif en fin d’année.


En 2017 et 2018, il démontre à nouveau tout son talent en se hissant en tête du classement général, mais cela ne suffit pas pour prendre définitivement l’avantage sur Sébastien Ogier dans la course au titre.

Trois fois dauphin du Français en autant d’années, Thierry Neuville espère bien mettre un terme à cette série pour remporter son premier sacre mondial en 2019.


• Cool as a cucumber, Neuville has a winning mix of raw speed and natural talent.

• Made headlines around the world twice in 2014, firstly for using beer to get his car to the podium in Mexico, then for winning in Germany three days after barrel rolling his car through a Mosel vineyard.

• Entering his sixth season with Hyundai, Neuville has finished runner-up in the drivers’ standings on three consecutive occasions with the team.

• He’s a snappy dresser, known for his colourful taste in watches and glasses

The story so far

Neuville has established himself as one of the WRC's fastest drivers and it’s only a question of time before he scoops his first world title.

Having cut his teeth on events in his homeland of Belgium as a teenager, he kicked off his first international rallying campaign in 2010 when he contested the FIA Junior World Rally Championship. He scored one win and a podium and also notched up some useful results in the Intercontinental Rally Challenge in S2000 machinery.

In 2011, Neuville claimed IRC victories in Corsica and Sanremo and this prompted Citroën’s WRC squad to offer him a full season in its Junior World Rally Team in 2012. After finishing seventh in the 2012 championship, he was quickly snapped up by the Qatar M-Sport World Rally Team for a full assault on the 2013 series.

Driving a Ford Fiesta RS WRC, Neuville claimed four consecutive runner-up finishes and three third places to clinch second in the drivers’ championship.

This kind of form ensured Neuville emerged as the hottest property on the transfer market and he signed a multi-year agreement to be the lead driver at Hyundai’s new WRC team in 2014.

Neuville wrung the most out of the ever-improving i20 WRC in its debut season and finished on the podium three times. His first podium came in Mexico, thanks in part to a bottle of Corona lager that he used to re-fill a broken radiator. His finest hour however came in Germany, where he took his maiden WRC rally win, three days after almost destroying his car at the pre-event shakedown.

A strong start to 2015 netted second place in Sweden. But the following 11 rounds brought just one more top three finish in Italy. Delays to the development of Hyundai's new car created frustrations and he struggled for confidence in the second half of the season.

Neuville was revitalised in 2016. Victory in Italy kick-started his campaign and he never finished outside the top four in the final eight rallies, ending the year with a run of five podiums.

The 2017 and 2018 seasons brought glimpses of brilliance, but it wasn't enough to hold back Sébastien Ogier in the race for the drivers' title, despite Neuville leading the standings during both campaigns.

He’ll be hoping 2019 turns out to be the season in which he brings his run of three consecutive runner-up finishes to a halt and scoops his maiden title.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rallye Monte-Carlo WRC Nicolas Gilsoul 2. 18+3
Corsica Linea - Tour de Corse WRC Nicolas Gilsoul 1. 25+2
Xion Rally Argentina WRC Nicolas Gilsoul 1. 25+3
Rally Sweden WRC Nicolas Gilsoul 3. 15+4
Rally Guanajuato México WRC Nicolas Gilsoul 4. 15+3
Vodafone Rally de Portugal WRC Nicolas Gilsoul 2. 18+4
Rally Italia Sardegna WRC Nicolas Gilsoul 6. 8+3
Neste Rally Finland WRC Nicolas Gilsoul 6. 8+4
ADAC Rallye Deutschland WRC Nicolas Gilsoul 4. 12+5
Rally Turkey WRC Nicolas Gilsoul 8. 4+4

WRC+

Social media

Rally México