Teaser Image

Sébastien Ogier

Présentation du pilote

La carriÈre en quelques mots

Info

Nationalité:  FRA
Date de naissance: 17.12.1983
Âge: 35
Lieu de naissance: Gap, Hautes-Alpes
Premier rallye: 2008, Mexico
Victoires en rallye: 44
Website: www.sebastien-ogier.com/fr/

Saison 2019

Classement: WRC
№ de la voiture: 1
Voiture: CITROËN C3 WRC
Equipe: Citroën Total World Rally Team
Copilote: Julien Ingrassia
Points: 212
Classement: 2
Victoires en rallye: 3
Abandon: 0
Podiums: 7

Social Media

Ce qui le rend spécial

• Déterminé, impitoyable et maître tacticien, Sébastien Ogier a remporté son sixième titre mondial d’affilée en 2018 en ayant gagné un seul des neuf derniers rallyes de la saison.

• Ancien fer de lance de Volkswagen, le Français a démontré qu’il était capable de s’adapter à un nouvel environnement en s’offrant deux couronnes supplémentaires avec M-Sport en 2017 et en 2018.

• Sébastien Ogier aime les défis, comme le montre son choix de retourner chez Citroën Racing en 2019. La Citroën C3 WRC ne s’est imposée qu’à trois reprises en deux ans.


Résumé de sa carrière

Sportif complet, Sébastien Ogier était moniteur de ski et champion de boule lyonnaise avant de lancer sa carrière en rallye à vingt-deux ans.

Son parcours ressemble à celui de Sébastien Loeb. Tous deux ont fait leurs débuts en Championnat du Monde avec une Citroën deux roues motrices à moteur 1600 cm3 avant d’accéder au plus haut niveau en rouge.

En 2008, le Français remporte le Championnat du Monde des Rallyes Junior. Il obtient alors un programme complet avec le Citroën Junior Team pour la saison suivante. Malgré plusieurs accidents, la direction de Citroën décide de le conserver et Sébastien Ogier s’impose au Portugal et au Japon en 2010.

En récompense, il décroche un volant officiel chez Citroën en 2011. Il affronte son équipier Sébastien Loeb en signant trois victoires en début d’année. Cependant, tout prend une tournure différente lorsqu’on lui demande de ne pas titiller son compatriote en Allemagne. Refusant de se contenter d’un rôle de lieutenant, il rejoint Volkswagen dans la foulée et prépare sur une Skoda S2000 son retour en WRC dès 2013.

Son pari porte ses fruits. À l’issue de l’année, Sébastien Ogier est couronné Champion du Monde des Rallyes avec neuf victoires, un total bien supérieur aux objectifs fixés par Volkswagen pour sa première campagne.

La success-story continue en 2014 et 2015, le Français remportant à chaque fois huit manches. Son troisième sacre consécutif lui permet d’intégrer un club très fermé, celui des quatre pilotes ayant été titré à au moins trois reprises.

Il s’adjuge son quatrième titre mondial à l’occasion du Rallye de Grande-Bretagne 2016, mais la fête ne dure que deux jours puisque Volkswagen annonce son retrait dès la fin de saison.

Avec la présence du Champion du Monde sur le marché des transferts, les négociations sont âpres en coulisses. Il en profite pour essayer la Toyota Yaris WRC et la Ford Fiesta WRC avant d’opter pour la voiture développée par M-Sport.

Sa décision est une fois de plus la bonne. Dès sa première apparition dans ses nouvelles couleurs, il remporte le Rallye Monte-Carlo avant de s’offrir huit autres podiums. Son cinquième sacre en WRC est alors acquis avant même la dernière manche du calendrier.

Toujours au sein de la structure britannique, il récidive en 2018 avant de relever un ultime défi : rejoindre Citroën Racing afin d’être sacré avec un troisième constructeur différent.


• Determined, ruthless and tactically shrewd, Ogier took his sixth consecutive drivers' title in 2018 – despite only taking one victory from the final nine rounds.

• Formerly Volkswagen's golden boy, Ogier showed he was more than capable of adapting to new surroundings at M-Sport in 2017 and 2018 as he scooped two drivers' titles in as many years.

• His decision to return to Citroën Racing in 2019 shows he likes a challenge. The team's C3 WRC has only won three events in two seasons.


The story so far

A versatile sportsman, Ogier was a ski instructor and professional boules player before he embarked on a rallying career at the age of 22.

Ogier’s path to success mirrored that of nine-time champion Sébastien Loeb: both made their mark in two-wheel-drive, 1600cc Citroëns before stepping up to the big league with the French manufacturer.

Ogier stormed to the FIA Junior World Rally Championship crown in 2008 and a six-round WRC programme with the Citroën Junior Team followed a year later. Despite a succession of accidents, Citroën chiefs stuck by their man and Ogier took victories in Portugal and Japan in 2010.

A place in the main Citroën team was Ogier’s reward for 2011, and he took the fight to team-mate Loeb by winning three rounds early on. However, the season turned sour in Germany where he was instructed not to challenge Loeb for the lead. Unwilling to accept a supporting role in the team, he signed to Volkswagen’s fledgling WRC squad in 2012, driving an S2000-spec Skoda in preparation for a World Rally Car programme the following year.

It was a move that paid off. At the conclusion of the 2013 season, Ogier was crowned as the new World Rally Champion after taking nine rally wins and smashing the team’s modest expectations at the same time.

The success story continued with further titles in 2014 and 2015, the Frenchman claiming eight wins in each campaign. His third straight title earned membership to an exclusive club of just four drivers who have won the world title more than twice.

He clinched title number four at Wales Rally GB 2016, but celebrations were short-lived when, two days later, Volkswagen announced it would end its WRC programme at the end of the year.

Suddenly, when the 2017 driver market had seemed settled, the reigning world champion was available – and in demand. He tested Toyota’s Yaris and the Ford Fiesta before deciding to go with M-Sport for 2017.

It proved a great decision. A win at Rallye Monte-Carlo got Ogier’s season off to a dream start and he went on to finish on the podium a further eight times. His fifth WRC title was guaranteed with a round remaining.

He successfully defended his title with the British squad in 2018 before deciding to embrace a new challenge in 2019. He has rejoined Citroën Racing in a bid to win the title with a third manufacturer.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rallye Monte-Carlo WRC Julien Ingrassia 1. 25+4
Rally Guanajuato México WRC Julien Ingrassia 1. 25+5
Corsica Linea - Tour de Corse WRC Julien Ingrassia 2. 18+1
Xion Rally Argentina WRC Julien Ingrassia 3. 15+5
COPEC Rally Chile WRC Julien Ingrassia 2. 18+4
Rally Sweden WRC Julien Ingrassia 11. 0+2
Vodafone Rally de Portugal WRC Julien Ingrassia 3. 15+5
Neste Rally Finland WRC Julien Ingrassia 5. 10+2
ADAC Rallye Deutschland WRC Julien Ingrassia 7. 6+1
Rally Turkey WRC Julien Ingrassia 1. 25+3

WRC+

Social media

Rally México