Teaser Image

Sébastien Loeb

Présentation du pilote

La carriÈre en quelques mots

Info

Nationalité:  FRA
Date de naissance: 26.02.1974
Âge: 45
Victoires en rallye: 79
Website: www.sebastienloeb.com

Saison 2019

Classement: WRC
№ de la voiture: 19
Voiture: Hyundai i20 WRC
Equipe: Hyundai Shell Mobis World Rally Team
Copilote: Daniel Elena
Points: 39
Classement: 11
Victoires en rallye: 0
Abandon: 0
Podiums: 1

Social Media

Ce qui le rend special:

• Sébastien Loeb est de loin le pilote le plus prolifique de l’histoire de la discipline. Fin 2013, il s’était retiré avec neuf titres consécutifs de Champion du Monde et 78 victoires à son actif.

• Après quatre années de pause, son retour pour un programme de trois rallyes en 2018 lui a permis de signer un 79e succès en Espagne.

• Décontracté, serein et déterminé, sa domination du WRC de 2004 à 2013 lui a valu le surnom de « Patron ».


Résumé de sa carrier

Gymnaste émérite, Sébastien Loeb se tourne vers le sport automobile en 1995. Il remporte le Trophée Citroën Saxo Kit-Car en 1999, ce qui attire l’attention de Guy Fréquelin. Le directeur de Citroën Sport va dès lors guider sa carrière.

En 2001, il démontre son potentiel en terminant deuxième du Rallye Sanremo lors d’une pige avec une Xsara WRC officielle. Dès 2002, il rejoint Citroën à temps plein et signe sa première victoire au Rallye d’Allemagne avant d’échouer à un point du titre malgré trois nouveaux succès en 2003.

Avec six victoires en 2004, il lance sa formidable série de sacres mondiaux. L’année suivante, il devient le seul pilote à remporter dix rallyes en une saison. Au volant d’une Xsara privée alignée par Kronos, il s’offre une troisième couronne en 2006 alors qu’il doit faire l’impasse sur trois manches en raison d’une mauvaise chute lui ayant cassé l’épaule.

De retour avec Citroën Sport en 2007, il empoche un quatrième titre avec la nouvelle C4 WRC, avant de récidiver grâce à un millésime exceptionnel ponctué par onze victoires.

L’année 2009 est plus difficile. Malgré un départ parfait avec cinq victoires en cinq rallyes, Sébastien Loeb voit la réussite lui échapper avant de souffler le titre pour un point face à Mikko Hirvonen.

Le rouleau compresseur retrouve son rythme avec huit succès en 2010, puis deux titres supplémentaires en 2011 et 2012. Son programme partiel en 2013 lui permet de tirer un trait sur le WRC lors d’émouvants adieux au Rallye de France-Alsace, organisé dans sa région natale.

Sébastien Loeb rejoint alors les circuits et le WTCC avec Citroën. Il est ensuite enrôlé par Peugeot – toujours au sein du Groupe PSA – pour se consacrer au Championnat du Monde de Rallycross et au Rallye-Raid.

En 2018, les rumeurs de son retour en WRC se concrétisent avec trois manches dans la Citroën C3 WRC. Leader au Mexique pour sa première sortie, il créé la surprise en s’imposant lors de sa pige finale en Espagne.

Ses engagements en rallycross s’étant achevés prématurément, Hyundai Motorsport saisit sa chance pour le convaincre de disputer six rallyes au volant de l’i20 WRC lors de la saison 2019.


• Sébastien Loeb is by far the sport’s most successful competitor. When he retired from WRC competition in 2013, he did so with nine consecutive drivers’ titles to his name and 78 wins.

• After four seasons away, he returned to the WRC in 2018 for a three-event programme and added an emotional 79th victory in Spain.

• Cool, calm and focused, his domination of the WRC from 2004 to 2013 earned him the French nickname ‘Le Patron’ or ‘The Boss’.


The story so far

Loeb excelled as a gymnast before turning his attention to motorsport in 1995. He won the French Citroën Saxo Trophy in 1999 which brought him to the attention of Citroën Sport boss and career mentor Guy Frequelin.

In 2001 he underlined his potential by finishing second in a guest appearance in a factory Xsara WRC at Rallye Sanremo and signed for Citroën in 2002. Loeb took his first win that year at Rallye Deutschland and in 2003 he won three rallies and missed out on his first world title by only one point.

He won six rallies in 2004 to begin his remarkable title run and the following year he became the only driver to win 10 rallies in a season en route to his second crown. Title number three came in 2006 at the wheel of a private Kronos-run Xsara, despite missing three rallies after falling from his mountain bike and breaking his arm.

In 2007 Loeb was back with Citroën Sport in the new C4 WRC and won his fourth crown, adding a fifth in 2008 after another vintage year when he won 11 rallies.

His 2009 title was a less easy ride. After a storming start with five wins from five rallies, Loeb suffered a torrid mid-season run, and eventually took the title by a point after a last round scrap with Mikko Hirvonen.

Normal service was resumed in 2010 after eight more wins and he added two more titles in 2011 and 2012. He completed only a partial programme in 2013, bowing out amid emotional scenes at his home event in Alsace, the region where he was born.

Loeb made a full-time switch to circuit racing, joining Citroën’s World Touring Car team, before mixing World Rallycross and cross-country rally programmes with PSA stablemate Peugeot.

Rumours of a WRC return came to fruition in 2018 with a three-rally programme in Citroën’s C3. He led on his first outing in Mexico and shocked the sport by claiming a thrilling victory in his final event in Spain.

When his rallycross programme ended, Loeb was snapped up by Hyundai Motorsport for six rounds in the 2019 WRC in an i20 World Rally Car.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rallye Monte-Carlo WRC Daniel Elena 4. 12
COPEC Rally Chile WRC Daniel Elena 3. 15+2
Rally Sweden WRC Daniel Elena 7. 6
Corsica Linea - Tour de Corse WRC Daniel Elena 8. 4

WRC+

Social media

Rally México