Teaser Image

Ott Tänak

Présentation du pilote

La carriÈre en quelques mots

Info

Nationalité:  EST
Date de naissance: 15.10.1987
Âge: 31
Premier rallye: 2009, Portugal
Victoires en rallye: 6
Website: https://otttanak.com/

Saison 2019

Classement: WRC
№ de la voiture: 8
Voiture: Toyota Yaris WRC
Equipe: Toyota Gazoo Racing World Rally Team
Copilote: Martin Järveoja
Points: 240
Classement: 1
Victoires en rallye: 6
Abandon: 0
Podiums: 8

Social Media

Ce qui le rend spécial

• Déterminé, intense et extrêmement rapide, il laisse parler son talent.

• Il a atteint l’âge de maturité en 2017 avec sa première victoire en WRC au Rallye de Sardaigne avant de récidiver en Allemagne.

• Il a su faire la différence en remportant quatre rallyes avec la Toyota Yaris WRC en 2018.

Résumé de sa carrière

La carrière d’Ott Tänak commence en Estonie, son pays natal. Au sein de l’équipe dirigée par son compatriote, l’ancien pilote Ford Markko Märtin, il devient Champion d’Estonie des Rallyes en 2008 et 2009.

Vainqueur de la sélection européenne du Pirelli Star Driver, il gagne un programme en PWRC en marge du Championnat du Monde FIA des Rallyes 2010. L’Estonien termine quatrième du classement général final.

En 2011, Ott Tänak s’installe au volant d’une Ford Fiesta S2000 en SWRC. Présent dans la course au titre après ses victoires en Italie, en Allemagne et en France, il doit finalement se contenter de la deuxième place après la finale disputée en Espagne.

Ses performances lui valent une promotion chez M-Sport Ford World Rally Team. Sa campagne 2012 est toutefois décevante et Ott Tänak est débarqué en fin d’année en dépit de son premier podium acquis dans l’avant-dernière manche en Sardaigne. Son retour s’effectue en associant WRC2 avec une Ford Fiesta R5 et trois manches dans une Ford Fiesta RS WRC de M-Sport en 2014. Plus mûr et concentré, il se classe cinquième en Suède et remporte la catégorie WRC2 en Pologne.

Pour la saison 2015, Ott Tänak est invité à réintégrer M-Sport à temps plein pour remplacer le néo-retraité Mikko Hirvonen. Au Mexique, ses efforts prennent une tournure effrayante au Mexique lorsque sa Fiesta sort de la route avant d’être engloutie dans un lac. Les images ont fait le tour du monde et le « sauvetage du Ti-Tänak » a été l’un des sujets les plus viraux de l’histoire du WRC.

S’il est à nouveau évincé en fin d’année, il conserve un volant en WRC avec une Ford Fiesta RS de l’équipe DMACK World Rally Team.

En aidant le manufacturier à développer sa gamme de pneumatiques, Ott Tänak essuie les pots cassés, mais il réalise également de belles prestations en se classant deuxième en Pologne et au Pays de Galles. Sans une crevaison en toute fin d’épreuve, il aurait même pu s’offrir son premier succès en WRC.

En 2017, Ott Tänak revient chez M-Sport et fait sensation en terminant troisième du championnat tout en remportant sa première victoire en Italie avant de récidiver sur l’asphalte allemand.

Son transfert chez Toyota Gazoo Racing s’avère être un coup de maître. Malgré son nouvel environnement, Ott Tänak fait de la Yaris WRC une machine à gagner avec quatre succès à son actif. En lice pour le titre, les deux derniers mois de la saison lui font perdre du terrain et il se contente finalement de la troisième place.

Une seconde campagne avec le constructeur japonais l’attend en 2019.

• Determined, intense and at times blisteringly quick, he lets his driving do the talking.

• Came of age in 2017 as he took his first WRC victory at Rally Italia Sardegna, before another maximum points haul at ADAC Rallye Deutschland.

• Discovered a winning edge in 2018 as he impressively scooped four victories in Toyota's Yaris WRC.


The story so far

Tänak’s career began in his native Estonia and he won the national championship in 2008 and 2009, driving for a team run by fellow countryman and ex-Ford driver Markko Märtin.

He won the European Pirelli Star Driver shootout, earning a PWRC support category programme in the 2010 WRC in which he finished fourth.

In 2011 Tänak was behind the wheel of a Ford Fiesta S2000 in SWRC. Victories in Italy, Germany and France sent him to the final round in Spain with a title chance but he had to settle for the runners-up spot.


His performance earned him promotion to the M-Sport Ford World Rally Team for 2012. However, it was a disappointing year and despite a maiden podium at the penultimate round in Sardinia, Tänak was dropped at the end of the season.

He made his comeback in 2014, combining WRC 2 in a Ford Fiesta R5 with three events back in an M-Sport Fiesta RS World Rally Car. Armed with new levels of maturity and focus, he took fifth in Sweden and won WRC 2 in Poland.

Tänak was invited back into the full-time M-Sport fold for 2015, filling the vacancy left by the retiring Mikko Hirvonen.

His season took a scary turn in Mexico when his Fiesta went off the road and was submerged in a lake. Footage of his astonishing escape went viral and made ‘the raising of the Ti- Tänak’ one of the most talked about WRC stories for many years.

He was dropped for a second time at the end of the season, but stayed with Fiesta RS power to drive in 2016 with the newly-formed DMACK World Rally Team.

Helping the tyre firm develop its new WRC range meant Tänak was frequently on the ragged edge, but he had his successes too. He secured second places in Poland and Wales, and Poland could have been even better had it not been for a last-minute puncture that cruelly denied him a maiden win.

For 2017, Tänak returned to M-Sport’s manufacturer squad and proved a revelation as he secured third in the drivers' standings, claiming his first victory in Italy and adding another win on Germany’s asphalt.

A move to Toyota Gazoo Racing proved a masterstroke as Tänak found his winning edge in the Yaris WRC in 2018. Four victories gave him a chance to win the drivers' title but his challenge faded during the last two months of the season and he finished third.

A second season with the Japanese manufacturer awaits in 2019.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rallye Monte-Carlo WRC Martin Järveoja 3. 15+2
Rally Sweden WRC Martin Järveoja 1. 25+5
Rally Guanajuato México WRC Martin Järveoja 2. 18
Xion Rally Argentina WRC Martin Järveoja 8. 4+1
COPEC Rally Chile WRC Martin Järveoja 1. 25+5
Vodafone Rally de Portugal WRC Martin Järveoja 1. 25+3
Corsica Linea - Tour de Corse WRC Martin Järveoja 6. 8+4
Rally Italia Sardegna WRC Martin Järveoja 5. 10
Neste Rally Finland WRC Martin Järveoja 1. 25+5
ADAC Rallye Deutschland WRC Martin Järveoja 1. 25
Rally Turkey WRC Martin Järveoja 10. 0+5
Wales Rally GB WRC Martin Järveoja 1. 25+5

WRC+

Social media

Rally México