Teaser Image

Andreas Mikkelsen

Présentation du pilote

La carriÈre en quelques mots

Info

Nationalité:  NOR
Date de naissance: 22.06.1989
Âge: 30
Premier rallye: 2006, Great Britain
Victoires en rallye: 3
Website: www.andreasmikkelsen.com

Saison 2019

Classement: WRC
№ de la voiture: 89
Voiture: Hyundai i20 WRC
Equipe: Hyundai Shell Mobis World Rally Team
Copilote: Anders Jaeger-Amland
Points: 71
Classement: 5
Victoires en rallye: 0
Abandon: 0
Podiums: 3

Social Media

Ce qui le rend spécial

• Doté d’un beau coup de volant, la saison 2016 a été la meilleure de sa carrière avec six podiums et deux victoires (Pologne et Australie) en WRC.

• Jeune et talentueux, Andreas était choyé par Volkswagen dans l’objectif de devenir Champion du Monde des Rallyes avant que le départ du constructeur allemand ne le laisse sans baquet fin 2016.

• Il est toujours le plus jeune pilote de l’histoire à avoir inscrit un point en WRC. Il avait alors dix-sept ans.

Résumé de sa carrière

Le sport automobile n’a pas toujours été l’objectif d’Andreas Mikkelsen. Le Norvégien s’est d’abord illustré en ski, intégrant même l’équipe nationale junior à douze ans. Une blessure au genou met toutefois un terme prématuré à sa carrière avant qu’il ne trouve la rédemption en rallye à l’âge de seize ans.

Pour accélérer sa progression, il s’installe en Grande-Bretagne en 2006. La même année, il effectue ses débuts en Championnat du Monde. Après trois tops dix en 2007, sa cinquième place au Rallye de Suède 2008 lui permet de devenir le plus jeune pilote de l’histoire à entrer dans les points, à tout juste 17 ans et 233 jours.

En 2011, il remporte l’Intercontinental Rally Challenge au volant d’une Škoda Fabia S2000 avant de doubler la mise tout en disputant en parallèle huit manches en WRC pour le compte de la nouvelle équipe Volkswagen Motorsport.

Son programme s’intensifie lorsqu’il se voit confier une Volkswagen Polo WRC en 2013. C’est avec ce modèle qu’il obtient son premier podium en WRC au Rallye de Suède 2014.

On en attend encore plus de sa part en 2015. Le Norvégien ne déçoit pas avec neuf podiums à son actif, mais aussi son premier succès au niveau mondial au Rallye d’Espagne. À la fin de l’année, il pointe au troisième rang du classement général final.

La saison suivante, il s’impose en Pologne et en Australie, mais Volkswagen quitte le WRC et ses performances ne suffisent pas à lui assurer un baquet pour 2017.

Andreas Mikkelsen entretient alors son coup de volant en WRC 2 avec une Skoda Fabia R5 avant d’être appelé par Citroën qui connaît un début d’année difficile. Hyundai Motorsport fera de même pour les trois derniers rendez-vous de l’année afin de mettre toutes les chances de son côté dans la quête du titre constructeurs.

Définitivement intégré à l’équipe coréenne, il réalise toutefois une campagne décevante puisqu’il n’obtient qu’un seul podium en 2018.


• Undeniably capable, 2016 was his best WRC season yet, with six podiums and wins in Poland and Australia.

• Young and talented, he was being groomed by Volkswagen to be a future WRC champion until the manufacturer’s exit left him high and dry without a drive after 2016.

• Remains the youngest driver to win a WRC point, when aged just 17.

The story so far

Motor racing wasn’t always on Mikkelsen’s sporting horizon, and he started off on skis, becoming a member of the Norwegian junior team at the age of 12. However, a knee injury brought his career to a premature end, prompting a switch to rallying when he was 16.

To fast-track his progress he moved to Britain in 2006 and made his WRC debut the same year.

The following season Mikkelsen finished in the top 10 on three world events, and fifth at the 2008 Rally Sweden, when just 17 years and 233 days old, made him the youngest driver to win a world championship point.

He won the 2011 Intercontinental Rally Challenge (IRC) at the wheel of a Škoda Fabia S2000, and successfully defended his title in 2012 when he also contested eight WRC rounds for the fledgling Volkswagen Motorsport team.

The Norwegian stepped up to a Polo World Rally Car in 2013 and the following season he made the WRC podium for the first time in Sweden.

More was expected in 2015 - and he didn't disappoint. A podium finisher on nine occasions, he bagged his maiden win in Spain and ended the year third in the drivers' standings.

He added victories in Poland and Australia in 2016, but they were not enough to land a 2017 drive when Volkswagen left the WRC.

Mikkelsen kept match-fit in the early part of that year in a WRC 2 Skoda Fabia, before Citroën recruited him to boost its troubled campaign. Hyundai came calling on a similar rescue mission to aid its flagging manufacturers’ championship hopes and he joined the team for the final three rounds of 2017.

He remained with the Korean squad but 2018 was disappointing, and Mikkelsen netted just one podium finish.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rallye Monte-Carlo WRC Anders Jaeger-Amland 0. 0
Xion Rally Argentina WRC Anders Jaeger-Amland 2. 18
Rally Sweden WRC Anders Jaeger-Amland 4. 12
Rally Guanajuato México WRC Anders Jaeger-Amland 10. 0
COPEC Rally Chile WRC Anders Jaeger-Amland 7. 6
Rally Italia Sardegna WRC Anders Jaeger-Amland 3. 15+5
Neste Rally Finland WRC Anders Jaeger-Amland 4. 12+3

WRC+

Social media

Rally México