RALLY RACC CATALUNYA
Rally de España

Info

RallyRACC Catalunya - Rally de España
Date de début: 25.10.2019
Date de fin: 27.10.2019
Fuseau horaire: UTC 2
Catégorie: WRC2
WRC
Spéciales: 17 (325,56 km)
Longueur: 1.288,85 km
parc d'assistance: Salou
Site internet: http://www.rallyracc.com

Aperçu

  • Le RallyRACC Catalunya – Rally de España est unique dans le calendrier du WRC puisqu’il s’agit du seul rallye sur surface mixte du championnat. Les routes de terre contrastent avec l’asphalte lisse et rapide digne des circuits. Les équipes passent de la spécification terre à asphalte au terme de la première étape vendredi.

Itinéraire

  • Après la cérémonie de départ jeudi soir sur le front de mer de Salou, direction l’ouest pour une première étape sur terre vendredi. Trois spéciales sont disputées le matin et l’après-midi après une assistance au parc d’attractions de PortAventura.
  • Malgré son nom inédit, Horta - Bot propose des routes familières entre Gandesa et La Fatarella - Vilalba, deux secteurs chronométrés déjà présents l’an passé. D’une distance de 38,85 km, cette dernière est le test le plus long du week-end et comprend plusieurs sections asphaltées et changements de surface.
  • La deuxième et la troisième étape se déroulent entièrement sur l’asphalte. Samedi, les concurrents retrouvent les mêmes routes qu’en 2018 au nord-est de la ville avec deux boucles de trois tests suivies d’une spéciale à destination des fans au cœur de Salou.
  • Le dimanche se compose de deux passages dans Riudecanyes et La Mussara. Une escale à l’assistance divise les deux tours.

Une spéciale mythique

  • La Fatarella – Vilalba. Introduite l’an passé seulement, cette spéciale est immédiatement devenue un classique. Empruntant vingt-trois kilomètres de Terra Alta, elle se révèle redoutable avec de nombreux changements de surface entre la terre et l’asphalte et des routes onduleuses mettant les pilotes et les pneus à l’épreuve. La maîtrise de la portion asphaltée de 6,6 km juste avant la mi-parcours s’avère décisive. 

Défis

  • Avec deux journées sur asphalte mêlées à une étape presque intégralement sur terre, il s’agit de l’unique événement du calendrier disputé sur surface mixte.
  • Vendredi soir, les mécaniciens occupent le devant de la scène puisque les équipes doivent transformer les voitures pour les adapter de la spécification terre à asphalte lors d’une assistance plus longue que d’habitude. 
  • Les pilotes doivent rapidement modifier leur style de pilotage après ce changement. 
  • Rapides, fluides et peu bosselées, les routes asphaltées sont comparables à un circuit.

Réglages

  • Les réglages typés asphalte et terre sont tous deux nécessaires sur les surfaces mixtes. 
  • Différents types de pneus sont requis pour ces deux surfaces. 
  • L’asphalte est abrasif. Si les températures sont élevées, les pilotes devront bien gérer la dégradation de leurs pneumatiques.

Histoire

  • Créé en 1957, le Rallye d’Espagne a intégré le Championnat d’Europe en 1975. 
  • Alors basé sur la Costa Brava, à Lloret de Mar, l’épreuve a rejoint le calendrier WRC en 1991.
  • En 2002, le Rallye a été déplacé à Salou pour devenir une manche sur asphalte. Le format mixte a fait son retour en 2010.
  • Sébastien Loeb a dominé le rallye, remportant chaque édition entre 2005 et 2012.

Ce qui change en 2019

  • Le front de mer de Salou fournit une superbe toile de fond à la cérémonie de départ jeudi soir.
  • Dimanche, la spéciale de La Mussara fait son retour pour la première fois depuis 2014. Elle sera négociée à contresens d’il y a cinq ans. Le second passage fera office de Wolf Power Stage et offrira des points bonus aux cinq pilotes les plus rapides.

À ne pas manquer

  • Salou… Agressives, dynamiques et stylées, les WRC s’aligneront jeudi soir sur le front de mer avant la cérémonie de départ. Parfait pour observer de plus près ces monstres de nouvelle génération. Les pilotes iront aussi à la rencontre des fans pour signer des autographes et prendre des photos. Sortez vos perches à selfie !
  • Salou, encore ! Deux jours plus tard, les stars et les voitures réinvestiront la même zone pour une spéciale technique de 2,24 km en ville et le long de la plage samedi soir. Le départ sera donné depuis la marina avant que le parcours ne rejoigne le centre-ville sur des routes rendues glissantes par le sable.
  • La Fatarella – Vilalba. Cette spéciale s’annonce spectaculaire tant les pneumatiques seront sollicités par les nombreux passages de la terre à l’asphalte et inversement. Les températures attendues pourraient encore plus dégrader les gommes avant de conclure le vendredi. 
  • Prévoyez une excursion au parc d’assistance installé à PortAventura, tout près de Salou. Les voitures y seront remises en état vendredi, samedi et dimanche. Dès que vous pensez en avoir fait le tour, terminez la journée par les montagnes russes dans le parc d’attractions situé juste à côté.

VIDEO

PHOTOS



WRC+

WRC APP