WRC Promotional Event
Shell Helix Rally Estonia

Aperçu

  • Deuxième plus grande ville d’Estonie, Tartu accueille le premier Rallye Promotionnel du WRC. Des routes rapides sur terre parsemées de nombreuses crêtes et bosses sont associées à des sections plus techniques sur des pistes forestières larges ou étroites. L’itinéraire est tracé autour du parc d’assistance d’Otepää, la capitale hivernale du pays.

Les spéciales

  • La première étape disputée samedi est aussi la plus longue avec 91,78 km répartis en neuf spéciales, dont quatre empruntées à deux reprises. Elles sont séparées par des passages réguliers à Otepää pour permettre aux équipes du WRC d’essayer différents réglages sur leurs voitures.
  • La journée se termine par une courte spéciale dans les rues d’Elva, la ville natale de Martin Järveoja, copilote d'Ott Tänak.
  • Dimanche, six autres spéciales, dont deux répétées, sont au programme des 60,2 km. Le rallye s’achève avec un test dans Tartu, juste avant la cérémonie du podium organisée devan la mairie.

Une spéciale mythique

  • Rüa (9,3 km). Disputée samedi, cette spéciale figure sur l’itinéraire du Rallye d’Estonie depuis sa première édition en 2010. Ses routes rapides proposent de nombreuses crêtes assez techniques et des virages serrés. Le moment fort reste toutefois le jump d'Alaküla, où les voitures décollent sur près de 40 mètres.

Quicklinks

Les Défis

  • Les routes de terre rapides et techniques avec leurs nombreux sauts et crêtes exigent des notes parfaitement précises. À de telles vitesses, la moindre erreur ne pardonne pas.
  • La vitesse. Cela fait près d’un an que les équipages engagés en WRC n’ont pas roulé aussi vite.
  • Les équipes du WRC utilisent l’événement pour préparer le Neste Rally Finland, disputé plus tard dans le mois. Les pilotes tenteront donc de trouver des réglages adaptés aux routes ultra-rapides de la Finlande.

Réglages

  • Suspensions terre.
  • Des tendres aux durs, tous les types de pneus peuvent être utilisés. Les routes sont lisses, mais des ornières peuvent se former avant le deuxième passage.

Un peu d´Histoire

  • Le Rallye d’Estonie est né de l’imagination de l’ancien copilote Silver Kütt, du pilote Urmo Aava et du génie du marketing Tarmo Hõbe.
  • L’Estonien Markko Märtin s’est imposé lors de la première édition en 2010.
  • Parmi les autres vainqueurs, on retrouve Mads Østberg (2011 et 2012) ou encore celui qui est désormais un véritable héros national : le pilote officiel Toyota Gazoo Racing Ott Tänak (2014 et 2018).
  • Le Rallye d’Estonie a fait partie du calendrier du Championnat d'Europe des Rallyes de 2014 à 2016. Il a d’ailleurs été élu meilleur rallye de la saison 2014.

Á ne pas manquer !

  • Le rallye débute vendredi soir par une cérémonie de départ durant laquelle les voitures franchiront le pont en arc d'Armajõgi avant de rejoindre la scène sur le fronton de la mairie de Tartu devant des milliers de spectateurs.
  • Une fois sur le podium, les dix premiers pilotes choisissent leur position de départ pour la première étape samedi.
  • Le samedi après-midi, des milliers de fans se rendent à Rüa pour regarder les concurrents défier le spectaculaire jump d’Alaküla. Bonne nouvelle pour les amateurs d’action aérienne, la spéciale sera empruntée à deux reprises !
  • Double ration de spéciale en ville. Le samedi s’achève à Elva (1,66 km) tandis que le rallye se conclue au cœur de Tartu (1,5 km) le lendemain.
  • Le podium dimanche. L'événement a acquis une réputation bien méritée pour sa finale spectaculaire dans le centre-ville de Tartu avant que des milliers de fans ne se rassemblent pour féliciter les vainqueurs.

24 Mai 2019

Imprimer



WRC+

WRC APP