COPEC Rally Chile

Info

COPEC Rally Chile
Date de début: 10.05.2019
Date de fin: 12.05.2019
Fuseau horaire: UTC -3
Catégorie: WRC2
WRC
Spéciales: 17 (325,70 km)
Longueur: 1.199,24
parc d'assistance: Talcahuano
Site internet: http://www.copecrallychile.com/

Aperçu

  • Le dernier rallye à intégrer le calendrier du WRC s’enfonce dans les forêts du pays sur des routes habituellement empruntées par des camions transportant du bois. On y retrouve aussi des spéciales avec une vue imprenable sur l’océan Pacifique. Le terrain est souvent bombé et assez rapide. Basé autour de la ville portuaire de Concepción, l’itinéraire est majoritairement concentré entre la côte et le Rio Biobío, le deuxième plus grand fleuve du Chili.

Les spéciales

  • Vendredi, la première étape se déroule au sud de Concepción. Elle se compose de deux boucles difficiles en forêt séparée d’une assistance à Talcahuano.
  • La journée se termine par une spectaculaire spéciale urbaine au cœur de Concepción.
  • Plus compacte et plus proche de la ville, la deuxième étape compte plus de 120 kilomètres chronométrés sur un itinéraire de moins de 400 kilomètres.Son format est identique à celui de vendredi avec deux boucles identiques de trois spéciales.
  • Dimanche, les concurrents quittent la forêt pour quatre spéciales s’achevant par la Wolf Power Stage de Bio Bio dont le départ est donné près du fleuve et l’arrivée sur la côte.

Une spéciale mythique

  • El Puma. Aucune spéciale du rallye n’a encore accueilli le WRC, mais nous pensons que la spéciale d’El Puma (30,72 km) prévue vendredi pourrait faire le spectacle. Située à la pointe du parcours, il s’agit de la plus longue spéciale de l’épreuve et elle est déjà surnommée « l’Ouninpohja chilienne » en référence au grand classique finlandais. Ses routes rapides, bombées et techniques constitueront un véritable défi.

Les Défis

  • Les concurrents et leurs ouvreurs n’ont aucune expérience des spéciales.
  • Pilotes et copilotes doivent préparer leurs notes d’une feuille blanche.
  • Personne n’aura l’occasion de peaufiner ses réglages avant le départ, les essais de préparation étant interdits au Chili.
  • Peu d’informations sur les performances et l’usure des pneus sur ces routes.
  • Si les conditions sont sèches, une épaisse couche de terre pourrait constituer un handicap important pour les premiers concurrents à s’élancer. Ceux-ci devront balayer et nettoyer la route.
  • Bien choisir ses cordes. Beaucoup d’endroits permettent de gagner de précieux dixièmes, mais la route est longée de troncs d’arbres et de grosses pierres. Les notes ne devront donc pas être trop optimistes.

Les Réglages

  • Suspensions typées terre.
  • Les routes sont généralement compactes et peu accidentées. Il n’est donc pas nécessaire d’ajuster les réglages pour le deuxième passage sur les spéciales, les ornières devraient être rares.
  • Pneus tendres et médiums. Le temps automnal, les risques de pluie et les températures ambiantes comprises entre 10 et 15°C ne laissent aucune place aux gommes plus dures.

Un peu d´histoire

  • En 1980, le Chili a découvert le WRC lorsque le Rallye Codasur d’Argentine a mis en avant des départs groupés dans les capitales sud-américaines, dont Santiago. Le mauvais temps dans les Andes n’a empêché aucun des partants de traverser les montagnes pour atteindre l’Argentine !
  • L’épreuve désormais organisée s’appuie sur le RallyMobil Championship, la principale discipline nationale lancée en 2000.
  • En 2016, les organisateurs ont présenté leur projet pour intégrer pleinement le calendrier WRC.
  • Un « rallye candidat » s’est tenu début 2018. Plus tard dans l’année, le Chili est officiellement devenu le trente-deuxième pays hôte de l’histoire du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Quoi de neuf en 2019 ?

  • Tout ! Le Chili n’avait jamais organisé sa propre manche en WRC auparavant.

Ne manquez pas

  • La cérémonie de départ jeudi soir sur la Plaza de la Independenzia au cœur de Concepción. Des dizaines de milliers de fans sont attendus pour une immense fête lançant le rallye.
  • Vendredi soir, la spéciale Concepción – Bicentenario (2,2 km). Disputée en ville, celle-ci passe devant le théâtre et le monument commémorant le tremblement de terre et le tsunami ayant frappé la région en 2010.
  • Le parc d’assistance de Talcahuano situé à proximité de l’aéroport. Observez les équipes travailler sur leurs voitures et profitez de la foule d’activités au programme.
  • Prenez une soirée pour visiter l’une des nombreuses salles de concert de la ville. Concepción est la capitale du rock chilien et des groupes s’y produisent tous les soirs.


WRC+

WRC APP