Le WRC 2 en Turquie :
Greensmith prend le relais en Pro

Gus Greensmith est resté à l'écart des ennuis pour mener le WRC 2 au Rally Turkey samedi soir avec une confortable avance supérieure à la minute avant la dernière étape dimanche.

À mi-journée, Gus Greensmith (Ford Fiesta R5) pointait à plus d'une minute et dix secondes de Jan Kopecký (Skoda Fabia R5 Evo), mais ce dernier devait s'arrêter pour remplacer un pneu endommagé dans la première spéciale de l'après-midi.

Perdant deux minutes sur le terrain abrasif et rocailleux de l'après-midi, le Tchèque glissait derrière le Britannique, leader pour 1'00''7 après les deux dernières spéciales.

« C’était une bien meilleure journée pour nous », confiait le nouveau leader. « Nous avons un peu tenté un pari cet après-midi avec une seule roue de secours et de l’attaque tant que l’on pouvait. Cela a véritablement payé ! »

Revenu en course après son abandon vendredi, Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5) remportait quatre des six spéciales au programme, mais ses pénalités dues à son retrait le placent à plus d'une demi-heure de la tête.

En WRC 2, Kajetan Kajetanowicz (Skoda Fabia R5) préservait son avance de trois minutes au terme d'une journée bien plus calme que la veille dans la catégorie.

Le Polonais se montrait le plus rapide sur trois spéciales pour compter 3'06''7 sur le jeune espoir bolivien Marco Bulacia (Skoda Fabia R5) de 3'06''7 et faire un premier pas vers une première victoire de catégorie pouvant le propulser en tête au championnat.

Fabio Andolfi (Skoda Fabia R5) pointait à plus de six minutes de Marco Bulacia après s'être arrêté pour changer une roue crevée dans la première spéciale de l'après-midi.

Henning Solberg (Skoda Fabia R5), Burak Çukurova (Skoda Fabia R5) et Gaurav Gill (Ford Fiesta R5), lui aussi revenu après avoir abandonné sur une casse de direction vendredi, suivaient le trio de tête. La journée de l'Indien était toutefois assez compliquée pour le dernier cité, victime de deux crevaisons avant la casse d'un amortisseur dans l'avant-dernière spéciale.

Diogo Salvi (Skoda Fabia R5) était la principale victime de cette étape, le Portugais ayant abandonné dans la matinée alors qu'il occupait le quatrième rang.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Turkey avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts

VIDEO

More News



Social media