Le WRC 2 en Turquie :
Kopecky mène en Pro

Jan Kopecky a survécu à une journée extrêmement difficile au Rally Turkey pour disposer d'une confortable avance en tête de la catégorie WRC 2 Pro.

Les routes jonchées de pierres de la côte turquoise n'ont réservé aucun traitement de faveur aux concurrents.

Victorieux à Marmaris dans l'antichambre du WRC l'an passé, Jan Kopecký (Skoda Fabia R5 Evo) n'était pas épargné malgré une avance de 1'22''8 à son retour au parc d'assistance. Malgré deux crevaisons dans la première spéciale de l'après-midi, le Tchèque pilotait prudemment dans les deux tests suivants puisqu'il n'avait plus de roue de secours à sa disposition.

S'il voyait fondre son avance de près de trois minutes à mi-journée sur Gus Greensmith, ce dernier rebondissait bien après deux crevaisons pour sa première apparition sur la nouvelle Ford Fiesta R5 en remportant les trois spéciales de l'après-midi.

Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5 Evo) menait les débats après la super-spéciale disputée jeudi soir, mais le leader du championnat partait ensuite en tonneau dès la première spéciale. Plus tard, le Finlandais abandonnait après une troisième crevaison alors qu'il n'avait embarqué que deux roues de secours.

Auteur d'une journée exemplaire en remportant les trois spéciales du matin, puis en évitant les ennuis l'après-midi, Kajetan Kajetanowicz (Skoda Fabia R5) menait le WRC 2 avec 3'04''0 de marge sur Marco Bulacia (Skoda Fabia R5). 

Le Bolivien n'était qu'à quarante secondes du Polonais (photo ci-dessous) avant de devoir s'arrêter changer une roue dans l'avant-dernière spéciale. Il gardait toutefois 1'34''1 de réserve sur Fabio Andolfi (Skoda Fabia R5), lui aussi contraint de s'arrêter dans l'ES2, puis dans l'ES3. L'Italien rétrogradait alors au neuvième rang, mais son triplé l'après-midi le faisait remonter sur le podium provisoire.

Diego Salvi (Skoda Fabia R5) était quatrième à plus de huit minutes tout en précédant Henning Solberg (Skoda Fabia R5), dont la journée s'arrêtait sur la casse d'un arbre de transmission, et l'enfant du pays Burak Çukarova (Skoda Fabia R5).

Parmi les abandons, on retrouvait ''Pedro'' (Ford Fiesta R5), Gaurav Gill (Ford Fiesta R5), Deniz Fahri (Skoda Fabia R5), mais aussi Bugra Banaz (Ford Fiesta R5), qui voyait sa voiture être consumée par les flammes dans la liaison menant à la dernière spéciale du jour.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Turkey avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts

VIDEO

More News



Social media