Zoom sur l'avenir des catégories support

La pyramide du rallye

Rally 1
Le sommet, où l'on retrouve la génération actuelle de World Rally Cars, tête d'affiche du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Rally 2
L'antichambre de la catégorie reine, destinée aux anciennes, actuelles et futures R5 comme la Skoda Fabia R5, la Ford Fiesta R5 ou la Hyundai i20 R5.

Rally 3
Une nouvelle quatre-roues motrices coûtant moins de 100 000 €. En résumé, il s'agit d'une R2 de 200 ch dôtée d'un différentiel arrière.

Rally 4
Les R2 actuelles, telles que celles pilotées en FIA Junior WRC.

Rally 5
La base large, conçue pour des R1 d’entrée de gamme comme la M-Sport Ford Fiesta R1 1l turbo développant environ 150 ch. Les voitures non-turbo peuvent utiliser un moteur allant jusqu'à 1400cm3. On retrouve aussi une boîte de vitesses séquentielle et une suspension améliorée.

La pyramide est en soit simple : une base large progressant vers le pinacle.

Toute la simplicité voulue par la FIA pour les catégories d'accès au WRC pour les années à venir explique les ajustements apportés l'an prochain au WRC 2, qui s'inscrit pleinement dans cette direction.

Fini l'actuel WRC 2 Pro, dont le titre a été remporté par Kalle Rovanperä plus tôt dans le mois au Wales Rally GB, et le WRC 2. Le WRC 2 et le WRC 3 leur succèderont. 

En résumé, le WRC 2 sera réservé aux équipes soutenues par des constructeurs et aux équipes indépendantes autorisées par la FIA.

Pour s'aligner dans la catégorie, l'équipe devra avoir le nom d'un constructeur dans sa dénomination officielle (Škoda Motorsport, par exemple) ou justifier d'une expérience, de compétences et de moyens financiers importants pour lancer une campagne complète après l'accord des instances dirigeantes.

Pour les équipages présents en WRC 2, une saison complète signifie sept des huit manches européennes et l'un des deux rallyes désignés hors d'Europe. Des titres seront attribués aux pilotes, copilotes et équipes.

L'objectif de ces ajustements est de s'assurer de la présence et de rencontres continues entre les meilleurs équipages toute la saison. Trop souvent dans le passé, par accident ou par stratégie, les meilleurs talents de l'antichambre ont évité des confrontations directes pour empocher de gros points, y compris en repartant après un abandon.

Le WRC 3 est conçu pour les privés, avec seulement un titre de pilote en jeu et une réglementation beaucoup moins stricte sur où et quand s'engager.

« Cette évolution vise à simplifier la structure conformément à la pyramide des rallyes FIA, à inciter les équipes professionnelles à s’engager et à indiquer clairement la voie à suivre pour les concurrents semi-professionnels et amateurs », a indiqué la FIA en approuvant cette réforme au début du mois.

En-dessous des WRC 2 et WRC 3, le FIA Junior WRC sera toujours en place. Son calendrier 2020 sera confirmé sous peu.

VIDEO

More News



Social media