Le WRC 2 au Chili :
Kalle comme un pro

Un bel après-midi d'attaque a porté Kalle Rovanperä en tête du WRC 2 Pro sur le Copec Rally Chile.

Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5) avait laissé l'initiative à Mads Østberg (Citroën C3 R5) dans les trois spéciales de la matinée, le Norvégien étant bien parti pour conserver son invincibilité dans l'antichambre du WRC.

Si Mads Østberg se construisait une avance approchant onze secondes, le Finlandais répliquait et inversait la tendance pour prendre les commandes dans la première spéciale de l'après-midi. Malgré les répliques de son adversaire, il préservait 2''4 de marge au terme d'une journée captivante.

Gus Greensmith (Ford Fiesta R5) occupait la troisième place après une journée compliquée, son moteur se coupant tout au long de la matinée avant que sa direction assistée ne le trahisse l'après-midi pour le reléguer à 1'44''2. Le jeune espoir bolivien Marco Bulacia (Skoda Fabia R5) complétait le classement en quatrième position.

Une foule en délire a accueilli Alberto Heller, leader du WRC 2 à domicile.

En WRC 2, Alberto Heller (Ford Fiesta R5) a fait le bonheur du public en se construisant une solide avance.

Dès l'ES2, le Chilien prenait l'avantage sur le leader Takamoto Katsuta (Ford Fiesta R5) avant de remporter deux des trois spéciales de l'après-midi pour reléguer le Japonais à 24''5.

Sans pression, Takamoto Katsuta retrouvait le parc d'assistance de Concepción vendredi soir avec 50''0 de marge sur le leader du championnat, Benito Guerra (Skoda Fabia R5).

Malgré une pénalité de quarante secondes, l'Argentin Martin Scuncio (Hyundai i20 R5) pointait au quatrième rang avec plus d'une demi-minute d'avance sur Samuel Israel (Citroën C3 R5) et Cristobal Vidaurre (Skoda Fabia R5), tous deux se tenant en 7/10e de seconde.

Si cette journée était presque parfaite pour Alberto Heller, son frère Pedro a eu moins de réussite en étant contraint à l'abandon après un tonneau dès la première spéciale. 

Emilo Fernandez (Skoda Fabia R5) partait également à la faute alors que Benjamin Israel (Citroën C3 R5), Jorge Martinez (Skoda Fabia R5), Felipe Rossi (Ford Fiesta R5), German Lyon (DS 3 R5) et Tomas Etcheverry (Hyundai i20 R5) devaient également tous renoncer.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Copec Rally Chile avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News



Social media