Le WRC 2 en Allemagne :
Kopecky prend la tête en Pro

Malgré une crevaison dans la dernière spéciale du jour, Jan Kopecky conserve la tête de la catégorie WRC 2 Pro sur l'ADAC Rallye Deutschland avant la dernière étape.

Avant le dernier test de cette deuxième étape, Jan Kopecky (Skoda Fabia R5 Evo) comptait une confortable avance supérieure à la minute, mais les redoutables routes du camp militaire de Baumholder ont eu raison de son pneu arrière droit dans la spéciale marathon longue de 41,17 km. 

« Je suis assez énervé », lâchait-il en voyant Éric Camilli (Ford Fiesta R5) revenir à 34’’0 alors qu’il vise une seconde victoire consécutive en Allemagne. « La route était complètement détruite sur un point de freinage ! »

En tête vendredi soir, son équipier Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5 Evo) avait perdu les commandes en sortant deux fois de la route dans les spéciales sarres du matin. Le Finlandais terminait la journée au troisième rang à 3'20''8 du leader.

Derrière, Mads Østberg (Citroën C3 R5) se montrait frustré. Solide deuxième jusqu'ici, le Norvégien était contraint de s'arrêter pour remplacer une roue crevée lors des deux passages dans la longue spéciale de Panzerplatte.

Fabian Kreim emmène un doublé allemand en WRC 2.

En WRC 2, Fabian Kreim et Marijan Griebel se lançaient dans un duel 100 % germanique et 100 % Skoda Fabia R5 Evo pour la victoire. Avant l'ultime étape, le premier compte un avantage de 16''9 sur son compatriote, décidément remonté puisqu'il pointait à cinquante secondes en début d'après-midi.

Leader vendredi soir, Stéphane Lefebvre (Volkswagen Polo GTI R5) sortait de la route sous la pression de son équipier Nicolas Ciamin (Volkswagen Polo GTI R5). Si celui-ci le relayait en tête, le Français sortait à son tour dans la spéciale suivante et laissait les commandes à Fabian Kreim.

Brièvement deuxième, Kajetan Kajetanowicz (Volkswagen Polo GTI R5) ne parvenait pas à contenir Marijan Griebel, qui le devançait pour 8''5 au terme de la journée. Le Polonais préservait toutefois 14''1 de marge sur Fabio Andolfi (Skoda Fabia R5). 

Plus de trois minutes et demie derrière, on retrouvait Nikolay Gryazin (Skoda Fabia R5) et Dominik Dinkel (Hyundai i20 R5). En parallèle, Guillaume de Mevius (Citroën C3 R5) et Sébastien Bedoret (Skoda Fabia R5 Evo) rejoignaient la liste des pilotes contraints à l'abandon ce samedi.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre l'ADAC Rallye Deutschland avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News



Social media