Le WRC 2 en Turquie :
Kopecký s'installe en tête

Leader du championnat WRC 2, Jan Kopecký s'est vite remis en selle pour compter 16''3 d'avance en tête de la catégorie au terme d’une première journée mouvementée au Rallye de Turquie.

Jan Kopecký (Skoda Fabia R5) a remporté quatre des six spéciales sur terre qui composaient le parcours de ce vendredi.

Deuxième après la super-spéciale de Marmaris jeudi soir, le Tchèque s'est emparé de la tête dans la première spéciale du vendredi avant de porter son avance à neuf secondes sur son équipier – mais néanmoins rival – Pontus Tidemand (Skoda Fabia R5) grâce à son scratch dans l'ES4.

L'invincibilité de Jan Kopecký aperçue sur ses quatre premiers rallyes de la saison a toutefois été mise un temps en doute puisqu'il a dû s'arrêter pour remplacer deux roues crevées dans l'ES5. Une situation qui aurait pu s'avérer catastrophique si son concurrent n'avait pas rencontré un souci identique dans cette même spéciale.

Le pilote Skoda Motorsport n'a finalement perdu que peu de temps face à son partenaire et même s'il avait glissé derrière le Suédois et Chris Ingram (Skoda Fabia R5), novice en WRC 2, il restait alors au cœur du match pour la victoire.

Sa remontée a ensuite été favorisée par un nouveau coup du sort frappant Pontus Tidemand, à nouveau victime de ses pneus alors qu'il n'avait plus de roue de secours. Pontus Tidemand a quand même pris le départ de l'ES7 avant de renoncer à mi-parcours.

Pontus Tidemand a abandonné dans la dernière spéciale du jour.

Auteur du meilleur temps dans la dernière spéciale du jour (Çiçekli 2), Jan Kopecky a alors repris les commandes.

Engagé au sein de l'équipe Toksport, Chris Ingram s'est montré sûr de lui avec de belles performances lui permettant de devancer Simone Tempestini (Citroën C3 R5), qui a perdu près de quatre minutes pour changer une roue dans la cinquième spéciale. Son rythme solide dans les autres le maintient néanmoins en lice pour le podium.

Vainqueur de la super-spéciale jeudi, Kajetan Kajetanowicz (Ford Fiesta R5) n'a pu maintenir son rythme en raison de problèmes de direction assistée. Le Polonais compte toutefois 1'33''6 devant Pedro Heller (Ford Fiesta R5), lui aussi victime de sa direction.

Champion de Turquie, Burak Cukurova (Skoda Fabia R5) suit ce groupe même s'il compte déjà plus de deux minutes de retard sur son rival chilien.

Outre l'abandon de Pontus Tidemand, Gus Greensmith (Ford Fiesta R5) a également dû renoncé en sortant de la route dans l'ES2, tout comme Murat Bostanci (Ford Fiesta R5), qui a cassé une roue après une touchette dans la même spéciale.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Turkey avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

Video

More News



Social media