Duel au sommet en WRC2

Cette semaine, la lutte pour le titre en WRC2 devrait animer le Rallye de Turquie (13-16 septembre) puisque Jan Kopecký et Pontus Tidemand connaîtront leur premier face-à-face de la saison.

Victorieux à quatre reprises cette saison, Jan Kopecký (Skoda Fabia R5) possède sept points d'avance sur son équipier Pontus Tidemand (Skoda Fabia R5), auteur de trois succès. 

Après s'être imposé sur les spéciales de l'ADAC Rallye Deutschland, le Tchèque estime que sa relation de longue date avec son copilote Pavel Dresler jouera en sa faveur afin de faire le trou sur l'autre pilote Skoda Motorsport à quatre rallyes du dénouement. 

« Sur les sections rapides, il faut être sûr de ses notes », a-t-il indiqué. « Le travail effectué avec votre copilote est d’autant plus important. Je suis avec Pavel depuis longtemps. Je pourrais le suivre les yeux bandés. En revanche, nous devrons éviter toute crevaison sur les portions cassantes. »

Troisième du championnat, Gus Greensmith (Ford Fiesta R5) sera également présent à Marmaris. En l'absence de Craig Parry, toujours en récupération après leur accident lors des essais avant le Rallye d'Allemagne, le Britannique retrouvera Alex Gelsomino à sa droite ce week-end.

Alex Gelsomino sera à la droite de Gus Greensmith en Turquie.

Champion d'Europe des moins de 27 ans, Chris Ingram (Skoda Fabia R5) fera ses débuts en WRC2 sous les couleurs de Toksport. En parallèle, le triple champion continental Kajetan Kajetanowicz (Ford Fiesta R5) prendra son troisième départ de la saison dans la catégorie, toujours avec le LOTOS Rally Team.

Parmi les quinze équipages engagés, on retrouvera aussi le Chilien Pedro Heller (Ford Fiesta R5) et le Roumain Simone Tempestini (Citroën C3 R5), seul représentant du constructeur français dans le cadre du développement de la voiture sur terre.

Murat Bostanci (Ford Fiesta R5) sera l'un des six pilotes à évoluer à domicile. L'an dernier, le Turc avait disputé cette épreuve dans le cadre de son championnat national, mais il avait dû abandonner avant l'arrivée. 

En parallèle, les organisateurs du Rallye de Turquie ont confirmé que le vainqueur dans la catégorie ce week-end se verrait offrir une croisière de cinq jours sur un gulet, un voilier turc tradionnel.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Turkey avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

Video

More News



Social media