Un samedi en WRC 2 :
Mikkelsen accroit son avance

Andreas Mikkelsen a profité de l’avant-dernière étape du Rallye Monte-Carlo, le samedi, pour accroitre son avance en tête de l’épreuve d’ouverture du WRC 2. Il devance son coéquipier Jan Kopecky, lui aussi sur Skoda Fabia R5.

Le Norvégien, qui dispute le Rallye Monte-Carlo en WRC 2 après plusieurs saisons dans la catégorie reine, est le patron de la catégorie. S’il n’a pour le moment pas de vue sur sa saison 2017, il apparait comme le plus véloce. Armé d’une Skoda Fabia R5, il a signé deux meilleurs temps en cinq spéciales, portant son avance à 3’19’’1 sur son plus proche poursuivant.

Avec une avance confortable, Mikkelsen a affiché sa vitesse sur des routes difficiles, souvent couvertes de glace et de neige. Il a terminé la journée au septième rang du classement général.

« Nous n’avons pas pris de risque dans ces conditions difficiles mais nous avons préféré jouer la sécurité. La dernière spéciale du jour était la première majoritairement disputé sur un asphalte sec et nous avons pu nous amuser un peu. Ce qui est prévu demain, c’est de maintenir l’écart et d’offrir la victoire à Skoda. »

Mikkelsen et son coéquipier Kopecky sont en route pour un doublé

Le rapide Tchèque, Jan Kopecky (Skoda), a remporté une spéciale pour garder son avance (2’07’’5) sur la Fiesta de Bryan Bouffier, le Français ayant signé deux meilleurs temps.

Quentin Gilbert (Fiesta) s’est rapproché d’Eric Camilli (Fiesta) en début de journée, passant à peu de choses de lui subtiliser la quatrième place. Mais l’ancien pilote officiel Ford M-Sport a ensuite retrouvé un rythme plus élevé, terminant l’étape avec 41’’8 d’avance sur son compatriote. Derrière Gilbert, Emil Bergqvist complète le top 6 en DS 3 R5.

Andrea Crugnola a perdu du temps après être sorti de la route dans l’ES9 mais l’Italien a pu continuer. Il est neuvième au volant de sa Fiesta R5.

Retrouvez les meilleurs moments du Rallye Monte-Carlo sur WRC+.

Video

More News



Social media