WRC 2 - Vendredi :
Andreas Mikkelsen à l’attaque

Andreas Mikkelsen a dominé le WRC 2 lors de la deuxième étape du Rallye Monte-Carlo. Au volant de sa Skoda Fabia R5, il a terminé la journée avec 2’47’’ d’avance sur Jan Kopecky, lui aussi en Fabia R5.

Pilote qui compte une longue expérience en WRC, Andreas Mikkelsen a opéré avec talent son passage dans la catégorie WRC 2. Favori en début de semaine, le Norvégien a confirmé les espoirs placés en lui.

Il a gagné la presque intégralité des spéciales disputées dans les Alpes, même si son coéquipier Kopecky s’est révélé être un redoutable adversaire. Puis une crevaison a retardé le spécialiste tchèque de l’asphalte.

Kopecky a su revenir malgré une crevaison

« Il va sans dire que j’ai dû avoir quelques ajustements au départ, explique Mikkelsen. Nous avons démarré prudemment puis nous avons augmenté le rythme petit à petit. Nous nous sentons maintenant comme chez nous au volant, même si les conditions étaient très difficiles. »

Kopecky a glissé au troisième rang, derrière Bryan Bouffier, mais il a vite retrouvé sa place. Il a terminé avec plus de deux minutes d’avance sur le Français. Celui-ci a heurté une pierre dans l’avant-dernière étape, souffrant d’une crevaison au niveau du pneu arrière gauche.

Eric Camilli est quatrième au volant de sa Ford Fiesta R5, malgré le fait qu’il soit sorti de la route après une note annoncée tardivement par son coéquipier, ce qui lui a coûté quatre minutes. Quentin Gilbert, lui aussi en Fiesta R5, était cinquième, devant Emil Bergqvist.

Parmi les abandons marquants, Giandomenico Basso a souffert d’une surchauffe moteur ; Armin Kremer est parti à la faute avec sa Fabia R5 ; Quentin Giordani n’a pas pu repartir après ses ennuis moteur de la veille ; Yoann Bonato a lui aussi dû renoncer.

Rendez-vous sur WRC+ pour plus de détails, et notamment les vidéos du Rallye Monte-Carlo.

Video

More News



Social media