Les World Rally Cars (1997-2016)

La saison 1997 entraîne une révolution au sein du Championnat du Monde des Rallyes. Les voitures du Groupe A sont remplacées par les World Rally Cars (WRC), qui allègent les contraintes des constructeurs. Ceux-ci n’étant plus obligés de produire leurs modèles de compétition en grande série, l’accès à la discipline est dorénavant plus aisé pour des acteurs qui s’engagent dans la foulée : Seat, Citroën, Peugeot et Hyundai.

En parallèle, cette nouvelle ère bouleverse le format des épreuves. Jadis de type marathonien, celles-ci deviennent plus compactes, mais le calendrier est rallongé pour inclure quatorze manches par an aux quatre coins de la planète.

Alors que la majorité des concurrents travaillent d’arrache-pied pour développer leurs WRC, Mitsubishi adopte une approche différente. Satisfaits de leur Lancer Evolution, une version ayant beaucoup de ressemblances avec son homologue civile qui rencontre par ailleurs un immense succès commercial, les Japonais prolongent sa durée de vie sur les spéciales.

Avec Tommi Mäkinen, Mitsubishi prouve que sa voiture est toujours une référence puisque la marque aux trois diamants s’envole vers un nouveau titre constructeurs en 1998. En parallèle, le Finlandais monopolise la couronne chez les pilotes entre 1997 et 1999 malgré des saisons extrêmement disputées. Leur adversaire le plus féroce est alors M-Sport Ford World Rally Team, une structure britannique ayant recruté Colin McRae pour piloter sa Ford Focus.

En 2000, un autre pilote finlandais inscrit son nom au palmarès. Marcus Grönholm est sacré pour la première fois au volant d’une Peugeot 206 WRC alors que le constructeur français réalise un retour de rêve dans l’élite en dominant le classement constructeurs de 2000 à 2002.  

Si le Britannique Richard Burns signe un véritable triomphe populaire avec sa Subaru Impreza WRC en 2001, Marcus Grönholm réplique en reprenant son bien dès l’année suivante.

En 2003, la légende norvégienne Petter Solberg lui succède tandis que Citroën connaît la consécration du côté des constructeurs grâce aux performances de Carlos Sainz et de son jeune équipier Sébastien Loeb... Qui aurait alors pu deviner l’impact de l’espoir français sur la discipline pendant près d’une décennie ?

Imbattable ou presque sur toutes les surfaces, l’Alsacien mène Citroën au triplé. Quand Ford brise cette série en 2006 et 2007, Sébastien Loeb poursuit la sienne et continue de réécrire les livres des records avec son copilote Daniel Elena. Le duo remporte en tout neuf couronnes consécutives avec les Citroën Xsara WRC, Citroën C4 WRC et DS 3 WRC.

À l’issue de la saison 2012, Sébastien Loeb décide de lever le pied. Le règne le plus long et le plus fructueux de l’histoire du Championnat du Monde des Rallyes s’achève immédiatement.  

Qui allait prendre sa succession ? Un autre pilote français dénommé Sébastien !

Sébastien Ogier avait fait ses armes chez Citroën en étant l’équipier de Sébastien Loeb en 2011. Le Français avait toutefois rejoint Volkswagen pour piloter leur Polo R WRC dès 2013.

Tout comme Sébastien Loeb et Citroën l’avaient fait avant eux, Sébastien Ogier et la marque allemande dominent les débats de 2013 à 2016, mais Volkswagen annonce son retrait avec effet immédiat dans la foulée de leur quatrième doublé d’affilée.

Peu avant l’arrivée d’un nouveau règlement, le Gapois doit alors trouver refuge pour 2017…

Year Driver Car   Team
1997 Tommi Mäkinen (FIN) Mitsubishi Lancer Evolution   Subaru
1998 Tommi Mäkinen (FIN) Mitsubishi Lancer Evolution   Mtsubishi
1999 Tommi Mäkinen (FIN) Mitsubishi Lancer Evolution   Toyota
2000 Marcus Grönholm (FIN) Peugeot 206   Peugeot
2001 Richard Burns (GBR) Subaru Impreza   Peugeot 
2002 Marcus Grönholm (FIN) Peugeot 206   Peugeot
2003 Petter Solberg (NOR) Subaru Impreza   Citroën
2004 Sébastien Loeb (FRA) Citröen Xsara   Citroën
2005 Sébastien Loeb (FRA) Citröen Xsara   Citroën
2006 Sébastien Loeb (FRA) Citröen Xsara   Ford
2007 Sébastien Loeb (FRA) Citröen C4   Ford
2008 Sébastien Loeb (FRA) Citröen C4   Citroën
2009 Sébastien Loeb (FRA) Citröen C4   Citroën
2010 Sébastien Loeb (FRA) Citröen C4   Citroën
2011 Sébastien Loeb (FRA) Citröen DS3   Citroën
2012 Sébastien Loeb (FRA) Citröen DS3   Citroën
2013 Sébastien Ogier (FRA) Volkswagen Polo R   Volkswagen
2014 Sébastien Ogier (FRA) Volkswagen Polo R   Volkswagen
2015 Sébastien Ogier (FRA) Volkswagen Polo R   Volkswagen
2016 Sébastien Ogier (FRA) Volkswagen Polo R   Volkswagen