mercredi | 12 févr. 2020

Rallye de Suède : présentation

Le Champion du Monde Ott Tänak est prêt à reprendre sa défense du titre en Suède après avoir retenu les leçons de son énorme accident lors de la manche d'ouverture le mois dernier.

Au Rallye Monte-Carlo, les débuts d'Ott Tänak et de son copilote Martin Järveoja avec Hyundai Motorsport s'étaient brutalement interrompus lorsque leur Hyundai i20 WRC avait quitté la route après une compression à près de 200 km/h. Après plusieurs tonneaux, la voiture s'était immobilisée à plus de cent mètres en contrebas d'une colline.

Les deux hommes s'en étaient sortis indemnes et Ott Tänak se rend désormais sur la deuxième manche du calendrier, le Rallye de Suède (13-16 février), avec l'envie de refaire son retard sur son équipier Thierry Neuville, leader du classement général après avoir empoché un maximum de points en Principauté.

« Nous en avons tiré les leçons et nous savons désormais que nous devons être plus concentrés que jamais chaque fois que nous attaquons une nouvelle section », confie Ott Tänak, vainqueur l'an passé en Suède. « Depuis le Monte-Carlo, je me sens mieux de jour en jour. Il nous sera important de reprendre quelques points et de progresser pas à pas pour notre premier rendez-vous sur une surface meuble avec Hyundai. »

Elfyn Evans attend la Suède pour connaître les forces en présence

Elfyn Evans attend la Suède pour ...

Read More

Le temps inhabituellement doux dans la région de Värmland en Suède et de l'autre côté de la frontière en Norvège a d'ores et déjà promis un itinéraire modifié sur les quatre jours pour les concurrents. Avec moins de neige et de glace sur les routes de terre que d'habitude, ceux-ci feront face à un défi encore plus fascinant qu'auparavant.

« S'il y a moins de neige que les années précédentes, les spéciales pourraient évidemment être extrêmement difficiles », explique Thierry Neuville. « Nos pneus sont très fins et hauts, donc ils ne fonctionneront pas de la même façon sur la terre et cela s'annonce vraiment compliqué. »

Grâce à son succès au Monte-Carlo, le Belge sera le premier à s'élancer sur les spéciales, mais toute la question est de savoir si cela sera un avantage ou un inconvénient dans ces conditions imprévisibles.

Sébastien Ogier attend également des réponses. Avec sa remarquable série de victoires au Monte-Carlo, le Français a été contraint d'ouvrir la route ces six dernières années. Cette fois, il partira après Thierry Neuville lors de la première étape après avoir dû se contenter de la deuxième place lors de la manche d'ouverture disputée le mois dernier.

Jari-Matti Latvala pourrait bien créer la surprise en Suède

« J'ai connu de bons moments en Suède, mais c'était un peu plus difficile ces dernières années », admet le pilote Toyota Gazoo Racing. « Je suppose que cela était dû en partie à ma position de départ, car cela a toujours été difficile d'arriver en Suède en menant le championnat. Cette année sera légèrement différente, donc nous allons voir ce que nous pouvons faire. »

Les pilotes d'usine Hyundai Motorsport, où Craig Breen remplace Sébastien Loeb, mais aussi Toyota Gazoo Racing et M-Sport Ford devront également surveiller la Toyota Yaris WRC de Jari-Matti Latvala.

Plus jeune vainqueur d'une épreuve du Championnat du Monde FIA des Rallyes au Rallye de Suède 2008, le Finlandais de trente-quatre ans a certes perdu son volant chez Toyota cette saison, mais son talent pourrait lui permettre de créer la surprise cette semaine.

Le coup d'envoi du Rallye de Suède sera donné à Karlstad jeudi soir. Les concurrents s'affronteront sur onze spéciales totalisant 171,64 kilomètres chronométrés avant l'arrivée dimanche après-midi à Torsby.

Video: Jari-Matti Latvala