lundi | 06 juil. 2020

Qu'attendre de la Sardaigne en octobre ?

Hormis des journées plus courtes, que devons-nous attendre du Rally Italia Sardegna automnal que nous réserve cette saison ?

Il faut d'abord se rappeler que la manche italienne du Championnat du Monde FIA des Rallyes s'est régulièrement disputée à l'automne, les routes sardes ayant déjà été présentes en octobre à deux reprises.

Le plus grand changement sera météorologique. À vrai dire, ce n'est pas totalement exact puisque ce sont surtout les températures qui seront probablement plus douces. Il semble peu probable de voir le mercure dépasser 30°C et titiller la barre des 40°C.

En octobre, la moyenne s'élève à 23°C. Un nombre qui soulagera les équipages citant régulièrement l’île italienne comme l’un des plus grands défis de la saison. Ce ne sera pas le cas physiquement cette année.

Outre les équipages, les voitures auront également un peu de répit. L'accent devrait moins être mis sur le refroidissement et l'extraction d'air chaud dans les voitures puisque chaque équipe a la possibilité de placer ou de retirer des plaques permettant de faire entrer de l'air plus frais dans l'habitacle.

Pour la première fois depuis longtemps, la principale interrogation concernera les pneus. D'ordinaire, le composé le plus dur est à l'honneur, mais celui-ci pourrait être compliqué à exploiter avec 23°C de moyenne et une boucle matinale dans des conditions pouvant atteindre 12 ou 13°C.

Certaines choses sont toutefois immuables, comme les routes et les paysages à couper le souffle que traversera le rallye. Certes, il fera sombre plus tôt, mais le coucher de soleil sera toujours aussi beau en toile de fond du port d’Alghero.

N'oubliez pas non plus que la bataille pour le titre battra son plein d'ici octobre. Le Rally Italia Sardegna sera l'avant-dernière manche de la saison, donc la victoire sur cette épreuve pourrait s'avérer décisive ou tout du moins cruciale...

Les moments forts du Rally Italia Sardegna 2019

En parlant de bataille pour le titre, nous pouvons probablement s'attendre à un désavantage moindre pour le leader du championnat ouvrant la route. La Sardaigne est une île montagneuse, donc la pluie et le temps variable ne sont jamais vraiment loin à cette époque de l'année. Il est peu probable que le balayage des routes soit aussi handicapant que d'habitude et, si la pluie vient, nous pouvons nous attendre à un certain chaos. Vous vous souvenez de 2018 ? Des pluies torrentielles se sont abattues le premier jour et l'aquaplaning dans les ornières détrempées est devenu le principal ennemi des équipages...

2018 restera toutefois dans les mémoires pour l'une des arrivées les plus spectaculaires de l'histoire du WRC puisque Thierry Neuville avait devancé Sébastien Ogier pour une seconde et demie dans la Wolf Power Stage pour convertir son déficit de huit dixièmes de seconde en victoire le long d'une plage dorée pour sept dixièmes d'avance face à celui qui était alors pilote M-Sport .

Un final inouï qui en appelle un nouveau en octobre. Et quelle que soit la météo, l'accueil sarde sera toujours aussi chaleureux.

More news