lundi | 24 août 2020

Ott Tänak domine l'échauffement estonien

L'Estonien a livré une prestation presque parfaite en menant d'un bout à l'autre le Lõuna-Eesti Ralli organisé dimanche en son pays.

L'enfant du pays s'est montré le plus rapide sur sept des huit spéciales du parcours pour mener sa Hyundai i20 à la victoire avec une avance de 13''7 sur le pilote Toyota Gazoo Racing Kalle Rovanperä.

De nombreux grands noms du WRC étaient présents pour profiter d'un peu de roulage sur les routes de terre rapides avant la reprise du Championnat du Monde FIA des Rallyes au Rallye d'Estonie (4-6 septembre).

Sur le parcours tracé autour de Võru, Ott Tänak se hissait d'entrée aux commandes, confirmant ainsi ses progrès avec la Hyundai i20 sur cette surface après son succès au Viru Rally le mois dernier.

Malgré cette deuxième victoire consécutive à domicile, le champion du monde en titre admettait en avoir gardé sous le pied en vue de la quatrième manche du calendrier disputée à Tartu la semaine prochaine.

La caméra embarquée de la semaine : Esapekka Lappi

« C'est le rallye le plus compétitif de ma carrière [avec Hyundai] jusqu'ici », déclarait-il à l'arrivée. « Nous travaillons depuis un moment sur la voiture, mais il est désormais temps de l'affûter tout comme nous ! »

Malgré cette victoire importante pour l'i20 WRC étant donné son historique sur un tel terrain, la joie de Hyundai était légèrement tempérée par la cinquième place de Thierry Neuville.

En difficulté avec ses notes, le Belge semblait manquer de confiance avec sa voiture. Pire encore, un problème de pompe à eau lui valait plusieurs pénalités de temps et Thierry Neuville pointait à deux minutes et demie de son équipier à l'arrivée. 

« C'était une épreuve difficile », lâchait-il à l’arrivée. « Nous avons toutefois pu essayer de nombreux réglages et c'est positif en vue du Rallye d'Estonie. »

Dernier galop d'essais en Estonie pour les stars du WRC

Dernier galop d'essais en Estonie ...

La crème des pilotes les plus performants du Championnat du Monde des Rallyes FIA reprennent les affaires ce week-end pour ...

En lire plus

Kalle Rovanperä menait le trio de Toyota en étant le seul pilote autre qu'Ott Tänak à remporter une spéciale.

« C’était bien de revenir au volant », a déclaré le Finlandais, deuxième à l'arrivée. « Cela faisait longtemps. J'étais déçu de ne pas être la Toyota la plus rapide dans chaque spéciale, mais c'était une bonne expérience. Ce n'était que mon deuxième rallye terre avec la voiture, donc nous avons bien progressé aujourd'hui. »

Leader du championnat, Sébastien Ogier terminait troisième, satisfait de sa dernière prestation avant les débuts de l'Estonie en WRC : « C'était bien d'être là avec les meilleurs pilotes du championnat, la voiture m'offrait de bonnes sensations et c'était une bonne journée. »

Son équipier Elfyn Evans était moins ravi. Le Gallois était troisième avant un accident spectaculaire dans la cinquième des huit spéciales du parcours. Sa Toyota Yaris WRC était détruite dans ce que le vainqueur du dernier Rallye de Suède qualifiait d'accident en sixième vitesse.

Kalle Rovanperä privait Ott Tänak d'un grand chelem de scratches

Du côté de M-Sport Ford, Esapekka Lappi terminait esseulé au quatrième rang, mais se voulait confiant sur son rythme dès qu'il troquera sa Ford Fiesta WRC préparée par JanPro Racing pour une Ford Fiesta WRC d’usine.

Coleader du WRC3, Jari Huttunen prenait la septième place pour s'imposer avec 3''3 d'avance sur Nikolay Gryazin parmi les pilotes engagés en R5. Les deux hommes pilotaient des Hyundai i20 R5. La Skoda Fabia R5 d'Eerik Pietarinen terminait 7''7 plus loin tandis que Ole Christian Veiby, d'ordinaire engagé en WRC2, complétait le top dix.

Au volant d'une Ford Fiesta R5, le pilote officiel M-Sport Ford Teemu Suninen se classait sixième de la catégorie R5 malgré une crevaison dans la première spéciale et des soucis techniques l'après-midi dans les liaisons routières.