mardi | 04 févr. 2020

Éric Camilli vise le titre en WRC3

Le pilote français veut poursuivre sur la lancée de sa victoire au Rallye Monte-Carlo

Éric Camilli espère que son début de saison victorieux en WRC3 au Rallye Monte-Carlo lui permettra de conserver le volant de sa Citroën C3 R5 pour la suite de la saison.

Si l'appel de Saintéloc pour s'installer au volant est venu tard, le Niçois a dominé la catégorie en menant les débats du départ à l'arrivée sur la manche d'ouverture du calendrier. 

« Le Monte-Carlo était un week-end parfait », a déclaré le pilote âgé de trente-deux ans. « Ce n'est jamais facile de gagner à Monte-Carlo en raison des conditions. J'ai dû attaquer sur certaines spéciales et en garder sous le pied sur d'autres. C'était toutefois un résultat particulier comme je viens de Nice. J'espère maintenant que cela pourra m'aider pour la suite de l'année. »

« J'ai reçu un appel de Citroën me proposant ce rallye, mais j'espère que cela pourra durer pour le reste de la saison. Je suis toujours libre pour le moment. Cette victoire ne peut que nous aider et j'aimerais jouer ce championnat avec Citroën. Je suis là pour ça. »

« Pour l'instant, je ne sais pas quel sera mon prochain rallye », a-t-il ajouté. « Je vais continuer de pousser pour voir quelles sont ls épreuves dont nous pouvons prendre le départ, puis ce que nous pouvons obtenir pour la suite. Je pense avoir quelques opportunités et j'espère que les choses évolueront assez rapidement. »

Ancien pilote M-Sport Ford et Volkswagen, Éric Camilli connaît bien Citroën Racing pour avoir essayé les C3 R5 et C3 WRC pour le compte de l'équipe d'usine l'an passé. 

Au Monte-Carlo, le Français était le fer de lance des Citroën C3 R5 tout en battant notamment Nicolas Ciamin, Yoann Bonato et Yohan Rossel.

Video - WRC 2 / WRC 3 in Monte-Carlo