mardi | 28 janv. 2020

Thierry Neuville : « Merci Dani ! »

Le Belge remercie son équipier et ouvreur remplaçant au pied-levé.

Thierry Neuville a grandement remercié son équipier Dani Sordo pour avoir répondu à un appel d'urgence pour rejoindre son équipe d'ouvreurs et jouer un rôle crucial dans sa victoire au Rallye Monte-Carlo dimanche.

Bruno Thiry, l'ouvreur habituel, étant malade avant le départ, Dani Sordo l'a remplacé en prenant le volant pour fournir à Thierry Neuville des indications précieuses sur l'état des conditions et le choix des pnues à faire quelques heures seulement avant que le pilote belge n'attaque les spéciales alpines.

La mission des ouvreurs s'avère complexe, car ils doivent comprendre le type d’informations dont un pilote a besoin et Thierry Neuville a reconnu que cette association nécessitait des peaufinements de dernière minute.

« Nous avons eu du mal », confiait Thierry Neuville au micro de wrc.com. « Vendredi, c'était difficile d'être en confiance et de comprendre le travail qui avait été fait par l'équipage. »

« Nous nous sommes assis autour d'une table vendredi soir et Dani a parfaitement réagi samedi matin. Il a mes besoins et mes formulations et cela est allé de mieux en mieux. Samedi après-midi et dimanche, il a fait un travail fabuleux me donnant la confiance nécessaire pour attaquer fort. »

Dani Sordo a joué un grand rôle dans la Victoire de Thierry Neuville au Monte-Carlo

« Vous pouvez avoir des informations sur le niveau d'humidité et les trajectoires, mais tout cela peut être gras aussi », expliquait le pilote Hyundai Motorsport. « Il est important d'avoir les choses les plus dangereuses dans vos notes au lieu d'observations visuelles. C'est ce que nous avons changé et cela a bien fonctionné. »

Thierry Neuville a signé le meilleur temps sur sept des huit dernières spéciales samedi et dimanche pour remonter de la troisième à la première place et s'imposer avec 12''6 d'avance sur Sébastien Ogier pour l'ouverture de la saison 2020 du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Ce succès lui permettait de compenser la déception de sa défaite contre ce même Sébastien Ogier douze mois plus tôt, avec le plus petit écart jamais enregistré à l'arrivée d'un Monte-Carlo : 2''2. Le Belge mettait également fin à la série de six victoires consécutives du Français sur cette épreuve.

« Il était temps que cela change ! », concluait-il. « Nous étions passé vraiment près l'an passé et nous regrettions vraiment d'avoir manqué la victoire. Nous avons pris notre revanche cette année. J'ai beaucoup de rêves, mais s'imposer au Rallye Monte-Carlo est vraiment quelque chose de spécial. »

Video: Onboard with Hyundai