lundi | 14 sept. 2020

Les pilotes M-Sport Ford priés de rebondir en Turquie

Le directeur de l’équipe M-Sport Ford, Richard Millener, pense que ses hommes peuvent rebondir cette semaine au Rallye de Turquie (18-20 septembre) après leur rentrée décevante pour la reprise du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Au Rallye d'Estonie, Teemu Suninen, Esapekka Lappi et Gus Greensmith s'étaient respectivement classés sixième, septième et huitième à plus de deux minutes du vainqueur Ott Tänak.

Richard Millener pense toutefois que l’équipe britannique peut connaître un regain de forme dans la fournaise et les spéciales redoutables de la Turquie.

Il y a douze mois, Esapekka Lappi avait fini deuxième à Marmaris. En parallèle, Teemu Suninen a déjà terminé à deux reprises aux portes du podium tandis que Gus Greensmith a signé une spectaculaire victoire en WRC2 Pro malgré un tonneau dans la dernière spéciale l'an dernier.

Vidéo : présentation du Rallye de Turquie

« Nos trois pilotes ont brillé ici », confie Richard Millener. « De plus, nous savons que la voiture est très rapide. N'oublions pas ce que Sébastien Ogier a fait ici-même il y a deux ans. Il avait cassé un triangle sur une spéciale et l'avait réparé avec une sangle avant de signer le meilleur temps du test suivant. Historiquement, les voitures M-Sport sont rapides et fiables. Cette Fiesta a de la force et des performances que nous devons exploiter cette semaine. »

La structure britannique possède un bel historique sur les routes les plus cassantes du WRC avec notamment de fréquentes victoires sur des rallyes comme le Safari et l’Acropole ces deux dernières décennies.

Richard Millener admet que l'Estonie était un rallye difficile et souhaite clairement voir mieux cette semaine.

La Turquie, un terrain difficile influant les tactiques

La Turquie, un terrain difficile ...

Tout doit changer. Prenez votre approche du Rallye d'Estonie et vous serez sûrs de perdre en Turquie. Toute corde s'y avère ...

En lire plus

« Les pilotes se sont inquiétés de la compétitivité des voitures », admet Richard Millener. « Esapekka a toutefois été le plus rapide dans la première spéciale. Certes, elle était courte, mais tous les autres voulaient également la gagner. Nous connaissons le potentiel de la voiture et nos objectifs cette semaine. Il est essentiel d'y aller avec un état d’esprit positif. La Turquie peut être un rallye fou où tout peut arriver et nous avons besoin que les gars aillent assez vite pour être dans le match. »

• Une couverture complète du Rallye de Turquie sera disponible sur WRC+ All Live ici avec toutes les spéciales en direct, des interviews clés, des reportages, l'analyse de nos experts et toutes les infos du parc d'assistance.