vendredi | 26 juin 2020

Le WRC hybride, la révolution d'une génération

À première vue, rien ne change. Le son donnera de premiers indices : les pneus qui crissent, les bruits de la transmission, les freins qui grincent... La première fois que nous verrons une nouvelle WRC à l'assistance lors de l'ouverture de la saison 2022 du Championnat du Monde FIA des Rallyes sera un moment historique.

Une révolution assez silencieuse.

Dans le plus grand changement du règlement technique depuis l'émergence du Groupe A en 1987, la catégorie reine du WRC ne sera pas uniquement dépendante de la combustion interne pour avancer. Bienvenue dans l'ère hybride.

Dans dix-huit mois, ces voitures intégreront une technologie de pointe pour les rendre moins gourmandes et plus vertes que jamais auparavant. En passant dans les villages, les villes et les parcs d'assistance, elles s'appuieront sur une batterie plutôt que sur l'essence pour suivre leur chemin.

« Voilà l'avenir du WRC », a confié Yves Matton, directeur rallye à la FIA. « Le travail vers cette nouvelle génération est passionnant. »

Vidéo : le WRC et son futur hybride

Parallèlement à leurs programmes actuels en WRC, les équipes d'usine des constructeurs développent leurs voitures 2022 en vue de leurs premiers tours de roues en essais dès la saison prochaine.

Le système hybride proviendra de Compact Dynamics, une entreprise allemande possédant déjà de solides références dans les solutions électriques en sport automobile, y compris en Formule 1, en Endurance ou en Formule E, une catégorie 100 % électrique.

Compact Dynamics fournira le moteur électrique, les convertisseurs et le système de transmission. Fournie par Kreisel Electrics, la batterie développera environ 100 kW (130 ch) une fois chargée.

Ce surplus de puissance, qui porterait l'ensemble à environ 500 ch, semble particulièrement intéressant, et encore plus s'il peut être utilisé dans les spéciales. La batterie sera d'abord principalement utilisée dans les zones d'habitation des liaisons, mais la FIA étudie son déploiement en compétition.

« Nous sommes en train d'étudier des zones dans des spéciales où nous pourrions utiliser ce surplus de puissance », a indiqué Yves Matton. « Nous devons néanmoins faire attention aux lieux où cela sera possible. »

Les moteurs actuels conservés lors du passage à l'hybride

Les moteurs actuels conservés ...

Les blocs moteurs animant les WRC poursuivront leur carrière avec les voitures de nouvelle génération prévues pour l'entrée ...

En lire plus

L'hybride ne se limite toutefois pas au fait d'aller plus vite, plus discrètement. Il s'agit avant tout d'aligner le WRC et le sport avec la société.

« Nous voyons en ce moment que la tendance et l'avenir des gammes de série est à l'hybride », a conclu Yves Matton. « L'évolution de la société veut que les voitures hybrides et électriques aient un grand avenir. Le marketing des constructeurs s'y concentre et, en tant que sport, nous avons l'occasion de le refléter avec des conditions en WRC proposant un véritable défi pour cette technologie. »

Et quelle occasion... Le WRC reste la vitrine ultime de tout constructeur automobile ambitieux. Quel meilleur endroit pour démontrer toutes les qualités de son produit dans toutes les conditions ?

Écoutez l'interview complète avec Andrew Wheatley, responsable de catégorie WRC à la FIA ici.