mercredi | 09 sept. 2020

Le débriefing du Rallye d'Estonie

La semaine dernière, le Championnat du Monde FIA des Rallyes s'est rendu pour la première fois en Estonie à l'occasion de sa grande rentrée après le confinement. Les concurrents se sont lancés tambour battant sur les pistes baltiques et nous revenons sur les principaux sujets de discussion du week-end.

Le pilote du rallye

Avant le départ, il y avait peu de voix discordantes pour diminuer les chances de victoire d'Ott Tänak en Estonie. Le favori a su répondre aux attentes, mais c'est surtout la manière avec laquelle il l'a emporté qui nous a impressionnés.

La pression était immense. Son public était impatient de célébrer la première manche en WRC de leur pays par une victoire à domicile. Et après son score vierge dû à un spectaculaire accident au Monte-Carlo en ouverture de saison, le héros d'un peuple ne pouvait plus se permettre le moindre faux pas.

Il n'en commettait aucun. Dès la deuxième spéciale du samedi, il ravissait les commandes à Kalle Rovanperä avant de contrôler les débats jusqu'à l'arrivée. Mission accomplie, tout en revenant au cœur de la course au titre !

Vidéo : les cinq meilleurs moments du Rallye d'Estonie

La surprise du rallye

Les routes en Estonie sont semblables aux spéciales finlandaises ultrarapides, là même où Takamoto Katsuta a fait ses armes sous le regard du Toyota Gazoo Racing. S'il devait donc faire sensation, le week-end dernier représentait une belle occasion.

Combien s'attendaient toutefois à le voir occuper la cinquième place avant que tout ne se passe mal dimanche ? Certes, il a commis une erreur aux grosses conséquences, mais il signait sa prestation la plus aboutie à ce jour en devançant les Finlandais Esapekka Lappi et Teemu Suninen dès le départ.

À oublier

Pour la deuxième fois de suite, Thierry Neuville repart bredouille et voit encore plus ses espoirs de titre s'envoler. Le Belge compte désormais 37 points de retard sur Sébastien Ogier alors qu'il ne reste que 90 unités en jeu.

Une suspension brisée l'écartait de la troisième place samedi avant qu'un problème mécanique sur sa Hyundai i20 au début de la Wolf Power Stage dimanche ne le prive de point bonus. De manière assez simple, il doit s'imposer en Turquie la semaine prochaine.

Sébastien Ogier serein malgré le doublé Hyundai en Estonie

Sébastien Ogier serein malgré le ...

Le Français estime que le Rallye de Turquie prévu la semaine prochaine (18-20 septembre) donnera une idée plus précise de ...

En lire plus

Le tournant du rallye

Kalle Rovanperä était vu par beaucoup comme la plus grande menace pour Ott Tänak. Au volant de sa Toyota Yaris, le Finlandais menait après deux spéciales et devenait le plus jeune pilote à mener une épreuve du WRC avant qu'une crevaison ne le coupe dans son élan dans Kanepi, le test suivant.

Le jeune prodige perdait alors près de trente secondes. Ott Tänak était promu en tête et, une spéciale plus tard encore, l'écart avec le prochain pilote non Hyundai était de douze secondes. L'Estonien avait fait le trou et s'envolait vers une victoire dont il avait tant besoin.