vendredi | 22 mai 2020

La semaine des copilotes : un bureau dans l'habitacle

Un bureau ? Vous avez raison, ce n'en est pas vraiment un. Mais c'est là que les copilotes s'assoient pour faire leur travail. Et comme dans beaucoup de bureaux, il y a des boutons à appuyer et des écrans à regarder...

À quoi servent ces boutons ? Et quels sont les effets personnels autorisés sur ce lieu de travail ?

Seb Marshall, le dernier copilote de Kris Meeke chez Toyota Gazoo Racing, connaît parfaitement les rouages des voitures de rallye modernes. Le Britannique sera donc notre guide pour découvrir l'espace personnel du copilote.

Commençons par le sol. On y trouve un repose-pieds. Dans le temps, cela aurait pu être une simple barre traversant le plancher. À l'époque des Groupes B, les copilotes avaient des sangles comme sur les rameurs pour garder leurs pieds en place. Celles-ci ont désormais laissé place à des moules en fibre de carbone moulée et quelques boutons.

« Il y a un bouton pour réinitialiser le compteur kilométrique d'un côté », explique Seb Marshall. « Il y en a un autre pour couper les vannes au passage d'un gué. Je consacre une ligne dans mes notes pour me rappeler de maintenir le bouton enfoncé dans de tels endroits. Cela permet l'activation de la valve papillon, qui coupe l'aspiration du moteur dans l'eau, tout en lançant les essuie-glaces. Il y avait autrefois un bouton pour le klaxon sur le repose-pieds, mais il se trouve désormais sur la console centrale à côté du siège. »

La semaine des copilotes : le baptême du feu

La semaine des copilotes : le ...

Acquérir les compétences nécessaires au métier de copilote n'est pas simple. David Evans, le célèbre journaliste WRC de ...

En lire plus

Au plafond, on retrouve une lampe de toit fixée sur l'arceau de sécurité afin de lire les cartes. D'après Seb Marshall, cet outil peut s'avérer utile sur tous les événements.

« Vous pouvez demander à l'avoir ou non », confie-t-il. « Naturellement, vous devrez batailler avec les ingénieurs pour une question de poids, mais j'ai toujours préféré l'avoir afin de disposer d'une luminosité constante. Vous n'en avez pas vraiment besoin sur des rallyes comme la Sardaigne, mais la route s'enfonce sous les arbres sur de nombreux événements ou dans les tunnels au Monte-Carlo. Cette lampe devient alors indispensable. »

« J'avais l'habitude de mettre un rappel en haut de mes notes pour penser à l'allumer, mais cela devient vite une routine. Il y avait deux choix pour l'allumer, directement ou via la console centrale, mais aussi deux options d'orientation : par-dessus votre épaule vers le baquet ou directement du toit vers vos notes. »

Une fois fermement attaché au siège, la console centrale doit être facilement accessible puisqu'elle réunit par définition de nombreux éléments de contrôle.

Seb Marshall a accompagné Kris Meeke lors de la saison 2019 du Championnat du Monde FIA des Rallyes WRC

« La console centrale varie d'une voiture à l'autre », détaille le Britannique. « Certaines voitures proposent beaucoup de boutons. Cette solution présente toutefois le risque d'appuyer sur le mauvais bouton dans le feu de l'action. D'autres voitures sont allées plus loin avec des boutons à presser, puis une molette pour faire défiler les menus. »

« Généralement, l'écran possède deux paramètres : spéciale et liaison. Les deux options affichent des chiffres pour la température de l'huile, la température d'échappement, la tension de la batterie... En mode liaison, vous aurez plus d'informations sur le niveau d'essence dans votre réservoir. »

« Il y a évidemment beaucoup de pages à parcourir, mais seulement parce qu'elles sont toutes nécessaires. Le compteur kilométrique a toujours été sur la console centrale afin d'y ajouter différents paramètres comme un compte à rebours ou le kilométrage depuis le début d'une spéciale. Ce dernier point est toujours utile. En cas de crevaison, il vous permet de savoir immédiatement si vous pouvez continuer jusqu'à l'arrivée ou si vous devez vous arrêter. »

Vidéo : le top dix des VIP dans le rôle de copilote

« On retrouve aussi beaucoup de réglages pour les départs et les différentiels, mais les copilotes doivent généralement éviter d'y toucher ! L'écran du copilote est généralement proche du tableau de bord, mais il est fixé au tunnel de transmission. Le panneau était situé juste à côté de mon siège baquet avec un écran offrant beaucoup plus d'informations que celui du pilote. »

« Le pilote veut un indicateur de vitesse et des diodes lumineuses pour changer les rapports dans les spéciales, rien de plus. Si la voiture doit émettre un avertissement, il s'affiche sur l'écran du copilote... Et vous n'avez aucune chance de le manquer car l'écran clignote comme un sapin de Noël ! »

Chaque voiture de rallye accueille aussi un téléphone, posé en toute sécurité dans un socle de chargement. La plupart des équipages utilisent WhatsApp pour envoyer des messages aux ingénieurs et le téléphone est souvent utilisé pour prendre des photos de données à renvoyer à l'équipe.

WRC+ Focus : Rallye de Finlande 2003

WRC+ Focus : Rallye de Finlande ...

Du 18 au 24 mai, WRC.com célèbre l'art du copilotage. Le WRC+ Focus de la semaine se tourne donc naturellement vers le nirvana ...

Regardez maintenant !

Quant aux effets personnels, le copilote peut apporter un sac pour ses carnets de notes. Et pas grand chose de plus.

« Je conserve les carnets de pointage dans une poche située sur la jambière de mon pantalon », termine Seb Marshall. « Certains préfèrent les mettre dans l'espace de rangement situé dans la porte afin de les garder à portée de vue... Mais il n'est pas rare qu'une voiture perde une porte dans une spéciale, donc je préfère les avoir sur moi ! »

« Dans la porte, il y a généralement quelques poches de rangement pour une ou deux barres énergétiques, un manomètre pour la pression des pneus et une paire de gants pour travailler sur la voiture. Ceux-ci doivent être à portée de main en cas de crevaison. Hormis cela, vous ne pouvez pas vraiment faire plus pour personnaliser ce bureau. J'ai mon propre siège baquet moulé comme nous passons des heures assis dedans... Et malgré ce que certains pourraient penser, il n'y a pas de taille unique ! »