mercredi | 14 oct. 2020

La parole à... Petter Solberg

Voulais-je piloter une World Rally Car contemporaine dans la Wolf Power Stage du Rally Italia Sardegna ?

Je n’ai pas eu besoin de plus d'une seconde pour répondre. Oui ! Vous me connaissez tous très bien. Pensiez-vous que je dirais non à une telle opportunité ?

J'étais ravi de le faire à plusieurs titres. C'était l'occasion de piloter une Citroën C3 sur un rallye dont j'ai remporté la première édition en Championnat du Monde FIA des Rallyes en 2004, mais aussi l'occasion d'aider mes amis de Pirelli.

Nous savons tous que Pirelli revient en WRC la saison prochaine. Ils ont beaucoup travaillé sur leurs pneus ces derniers mois. Andreas [Mikkelsen] est leur pilote d'essais, mais pour une fois, il sera mon copilote dans la spéciale Sassari - Argentiera.

Rally Italia Sardegna - Petter Solberg / Andreas Mikkelsen

Tout cela était vraiment cool. Cela l'était d'autant plus qu'Oliver était également présent avec sa Skoda Fabia. Nous avions roulé tous les deux l'an passé sur des Volkswagen Polo R5 au Pays de Galles lors de ma tournée d'adieux et c'était vraiment sympa. C'était un peu la même chose en Sardaigne.

Comme je n'avais pas piloté la voiture auparavant, je voulais prendre la température des réglages et des pneumatiques, d'où mes trois passages au shakedown. Les pneus ont très bien fonctionné en offrant de bonnes sensations et beaucoup d'adhérence.

J'ai immédiatement senti que je pouvais retrouver mes habitudes. Je sentais la voiture et je me demandais quels changements je pourrais faire : nous pourrions travailler sur les amortisseurs ici, peut-être apporter ce changement au différentiel là...

Terenzio [Testoni, responsable rallye de Pirelli] me posait des questions sur les gommes. Je lui ai dit qu'elles étaient bien, mais que nous devrions penser aux arceaux de sécurité… Il m'a répondu : « Petter, c’est un shakedown pour la Power Stage. Vous êtes là pour essayer les pneus et vous amuser ! »

Pirelli dévoile ses pneus WRC 2021 en Italie

Pirelli dévoile ses pneus WRC ...

Ce jeudi matin, Pirelli a levé le voile sur sa nouvelle gamme de pneus pour le Championnat du Monde FIA des Rallyes avant son ...

En lire plus

Andreas se sentait plutôt bien après le shakedown puisqu'il m'a affirmé « viser les cinq points en jeu dimanche ! »

Je dois dire que je me sentais un peu nerveux avant le départ de la spéciale. Andreas était tellement bon sur les notes. Il était fantastique. Au point même de penser à l'appeler Andreas Mills plus tard... Mais il est aussi juste de dire que nous avons manqué un virage avant de rejoindre le départ.

Avant le départ, je me suis demandé si je devais faire le spectacle ou juste essayer de piloter le plus vite possible. Vous savez à quel point j'aime faire le show, mais avec une telle opportunité, je voulais juste pousser un peu pour voir ce que cela donnait.

J'ai adoré. C'était tellement plaisant de retrouver l'action et l'attaque. Comme je l'ai dit, Andreas a excellé sur les notes et je n'ai noté qu'un freinage trop tardif dans un virage en descente. À vrai dire, la spéciale était très piégeuse, très étroite par endroits et les ornières ne pardonnaient pas. Ce n'était pas simple, mais je me suis immédiatement concentré pour me mettre au travail. 

Le temps n’était pas trop mauvais pour une première expérience avec la voiture, mais Oliver a voulu me dire son temps. Certes, il était quelques secondes plus rapide que moi, mais il est le plus jeune... Si seulement j'avais fait ces petits ajustements de réglages avant le départ. Et nous avions encore un peu de marge si nous avions pris le temps de jouer avec les cartographies. La prochaine fois…

Plus sérieusement, je me dois de remercier Pirelli et Andreas pour cette expérience très amusante !