mardi | 30 juin 2020

Kalle Rovanperä tire des leçons en vue de 2021

Le jeune prodige de Toyota Gazoo Racing se veut confiant sur la progression de ses performances d'ici la saison prochaine.

Si le pilote finlandais âgé de dix-neuf ans est le premier surpris de ses facultés d'adaptation au volant de la Toyota Yaris WRC, il estime toujours disposer d'une grande marge de progression. 

« Je peux faire bien mieux à beaucoup d'endroits », a confié le natif de Jyväskylä, actuellement quatrième du classement général. « J'ai déjà fait de bonnes spéciales et je sens que je peux exploiter la voiture au maximum à certains endroits, mais il y en a tellement d'autres où je peux hausser le rythme. J'espère que nous pourrons y arriver partout la saison prochaine pour être plus rapides. »

« En fait, il y a tellement d'endroits où je dois encore piloter la voiture pour savoir comment elle réagit... Nous n'avons pas fait énormément d'essais avant le début de la saison, donc ces tests surviennent lors des rallyes la plupart du temps. C'est toujours un peu difficile quand on apprend de nouvelles choses durant la spéciale, mais ce n'est pas très grave car la voiture est facile à piloter. » 

Rovanperä a un faible pour la Peugeot 206 de son père

Rovanperä a un faible pour la ...

À dix-neuf ans seulement et après trois départs dans l'élite du Championnat du Monde FIA des Rallyes, Kalle Rovanperä a ...

En voir plus

« Il y aura tellement de lieux inédits et de nouvelles situations cette année. Cela demande à la fois de la confiance et de l'expérience pour être tout le temps dans le rythme. »

La troisième place acquise par Kalle Rovanperä au Rallye de Suède face à son équipier et sextuple champion du monde Sébastien Ogier grâce à sa première victoire en Wolf Power Stage était l'exemple parfait de ses facultés d'apprentissage.

Le Champion WRC 2 Pro 2019 admet d'ailleurs avoir été le premier surpris de la rapidité avec laquelle il avait haussé son niveau de jeu avec la Toyota Yaris WRC.

« J'étais un peu surpris de toujours pouvoir gérer mon pilotage malgré une nouvelle voiture et un rythme plus soutenu », a-t-il conclu. « C'était vraiment agréable de s'en rendre compte et je suis content de voir que j'ai su gérer sans attaquer quand le besoin ne s'en faisait pas ressentir. C'est tellement important d'apprendre et d'accumuler les kilomètres cette année. »

Vidéo : la caméra embarquée de la semaine - Turquie 2019