vendredi | 31 juil. 2020

C'était un 31 juillet...

Le Rallye d'Argentine 1985 avait bien commencé pour Ari Vatanen et Terry Harryman puisque le duo de Peugeot menait après la spéciale d'ouverture disputée il y a aujourd'hui trente-cinq ans...

Les choses basculaient toutefois dès le test suivant. Surpris par un trou creusé par les fortes averses entre les reconnaissances et le rallye dans Las Bajadas, Ari Vatanen partait à la faute et entamait un combat pour la vie qui allait durer plusieurs semaines. 

« Nous avions parcouru cette spéciale quatre fois en reconnaissance », se souvient Ari Vatanen, sacré champion du monde quatre ans plus tôt. « Je me souviens qu'il y avait des animaux, surtout des vaches, à cet endroit lors de nos premières reconnaissances. Je n'étais pas trop en confiance, donc Terry et moi y sommes retournés. Je ne me rappelle pas de l’accident, mais Timo [Salonen, son équipier chez Peugeot] m’a dit après coup qu’il avait remarqué un changement de couleur de la boue et qu’il avait réussi à ralentir suffisamment sa voiture. »

Ari Vatanen a remporté le Rally RAC de Grande-Bretagne 1984 avec Peugeot

Pas Ari... La voiture quittait la route. Déjà grave, l'accident se compliquait lorsque le baquet du Finlandais s'arrachait de ses fixations, laissant le Finlandais s'écraser à l'intérieur de l'habitacle.

Sans les normes de sécurité aujourd'hui en vigueur en Championnat du Monde FIA des Rallyes, l’équipe n'apprenait l'accident qu'en attendant (trop) longtemps la Peugeot 205 T16 à l’arrivée.

Jean Todt, directeur de l'équipe, dépêchait un hélicoptère pour les retrouver. Ils trouvaient une Peugeot en miettes et un Ari souffrant de multiples blessures. Le pilote était hélitreuillé sur le carter de protection pour être emmené vers un hôpital local, puis à Cordóba par un hélicoptère de l’armée de l’air argentine.

Ari Vatanen était ensuite transféré via un avio privé à Helsinki, où il se remettait lentement d'une vertèbre cervicale fracturée, de huit côtes cassées, d'un poumon perforé et de vertèbres lombaires endommagées, dont l'une aurait pu être fatale. La liste des blessures s'allongeait avec une cheville également cassée dans l'incident.

Son rétablissement allait créer l'un des plus grands récits de l'histoire du WRC et son retour au volant d'une Peugeot 205 T16 au Rallye Sanremo 1986 était salué par l'ensemble du parc d'assistance.

Ari Vatanen retrouvait finalement la compétition en mondial avec une Ford Sierra RS Cosworth pour prendre la deuxième place du Rallye des 1000 Lacs 1987, sur ses terres. Le Finlandais poursuivait ensuite sa carrière avec Mitsubishi, Subaru et Ford avant de prendre sa retraite fin 1998.