jeudi | 19 nov. 2020

C'était un 19 novembre...

Il y a aujourd'hui quatorze ans, Marcus Grönholm signait son sixième succès de la saison en Championnat du Monde FIA des Rallyes...

La victoire du pilote finlandais était cependant éclipsée par un événement plus important. Bien plus important.

Avec ce succès au Rallye de Nouvelle-Zélande devant son équipier Mikko Hirvonen, Ford remportait son premier titre mondial chez les constructeurs depuis 1979.

Le succès de l'ovale bleu en 1979 avait été acquis avec l'Escort RS1800, qui propulsait le Suédois Björn Waldegård vers la première couronne mondiale des pilotes attribuée dans l'histoire durant cette même saison.

Ford avait fait le choix de se retirer du rallye, décidant de prendre du recul pour se concentrer sur le développement d'une nouvelle arme : la RS1700T. Dès qu'Audi a présenté la Quattro, Ford a compris que la propulsion n'allait pas être suffisante à l'ère du Groupe B et la RS1700T a été abandonnée au profit de l'étonnante RS200.

Vidéo : le titre mondial de Ford en 2006

Hélas pour le géant américain, son nouveau modèle arrivait trop tard pour véritablement marquer le cœur des années 1980. Puis le Groupe B a fait place au Groupe A, plus axé sur les voitures de série, et Ford s'est retrouvé entre deux Sierra.

La XR4x4 avait une traction intégrale, mais un moteur V6 atmosphérique en manque de souffle, tandis que la RS Cosworth était équipée d'un moteur turbocompressé dédié à la compétition, mais n'existait qu'en propulsion.

Cela n'empêchait pas Ford d’essayer et de nombreux observateurs se souviennent encore du double podium de Stig Blomqvist et Jimmy McRae face aux puissantes Lancia Delta à traction intégrale au RAC 1987.

Malcolm Wilson venait de recevoir la confirmation du titre de son équipe avant d'être aspergé de champagne

La victoire de Didier Auriol au Tour de Corse 1988 était le seul succès de la Ford Sierra et de ses grands ailerons au plus haut niveau.

L'arrivée de la Sierra RS Cosworth 4x4 - plus connue sous le nom de Sapphire - représentait un pas dans la bonne direction et ne manquait une victoire historique de François Delecour au Rallye Monte-Carlo 1991 qu'à la défaillance d'une suspension à l'arrière.

Lancée en 1993, la Ford Escort RS Cosworth avait en revanche un véritable potentiel.

Il s'agissait d'une véritable série limitée et homologuée, tirée d'une version de série équipée d'un plus gros turbo, d'une injection d'eau et d'un aérodynamisme spectaculaire ne visant qu'à améliorer la circulation du flux d'air sous le capot tout en générant de l'appui dans les spéciales.

Le Finlandais Marcus Grönholm s'est également imposé sur ses terres en 2006

Malgré ses nombreuses victoires en championnat, le titre mondial échappait toutefois à la Groupe A la plus rapide conçue par Ford.

L'Escort WRC comblait ensuite l'écart entre le Groupe A et les WRC avant l'arrivée de la Focus. Conçue et construite par la société M-Sport de Malcolm Wilson, la Ford Focus est de loin la Ford ayant connu le plus de succès en rallye avec 44 victoires à son actif en Championnat du Monde.

En 2001, Colin McRae passait à un souffle du sacre, mais il fallait encore attendre cinq ans pour voir Malcolm Wilson et Ford mettre fin à une attente longue de dix-sept ans...

C'était un 19 octobre...

C'était un 19 octobre...

Lorsque le Subaru World Rally Team est arrivé sur l’île de Beauté il y a un peu plus de dix-sept ans, l’équipe ...

En lire plus

Cette délivrance arrivait il y a quatorze ans jour pour jour avec un doublé finlandais pour Ford à Hamilton, à l'arrivée d'un Rallye de Nouvelle-Zélande aux allures de formalité pour les deux Ford Focus RS 06 puisque Sébastien Loeb, l'ennemi aux couleurs Citroën, était toujours absent après sa fracture du bras droit après une chute de moto.

Cela n'empêchait pas Ford de faire couler le champagne. L'ovale bleu était de retour sur le toit du monde.