mardi | 15 sept. 2020

Avant la Turquie : l’itinéraire de l’épreuve

Entre la fournaise et les pistes jonchées de pierres, quiconque osant penser que ce Rallye de Turquie (18-20 septembre) plus court que les éditions précédentes sera plus facile se prépare à connaître un choc pour l'étape asiatique du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Malgré son format raccourci, la cinquième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes proposera tout de même douze spéciales sur des routes de montagne difficiles dans de superbes paysages côtiers près de la station balnéaire de Marmaris.

Avec 221,46 km de compétition, soit un peu moins de cent que l'an dernier, la pression s'intensifiera sur les pilotes qui devront être dans le rythme d'entrée tout en devant éviter tout problème. 

Après la cérémonie de départ vendredi en fin d’après-midi à Mamaris, les concurrents défieront deux spéciales en soirée avec Içmeler (13,9 km), tout près du parc d'assistance Asparan dans les collines au-dessus de la station éponyme, puis Gökçe (11,32 km), le test le plus septentrional de l'événement.

Le samedi formera la plus longue étape du week-end. Inchangé par rapport à 2019, le parcours mènera les équipages à l'ouest de Marmaris pour trois secteurs chronométrés totalisant 107,38 km. Un passage à l'assitance entre les deux boucles permettra d'inverser l'ordre des départs entre les meilleurs pilotes.

Vidéo : les spéciales du Rallye de Turquie

Si Yeşilbelde (31,79 km) réserve un réveil difficile aux pilotes, ceux-ci pourront se réjouir d'une vue imprenable sur la côte. Les paysages méditerranéens deviennent encore plus dramatiques dans Datça (8,75 km), qui propose un échantillon de toutes les difficultés du rallye en une seule et même spéciale. 

La boucle sera bouclée par Kizlan (13,15 km), qui devrait être la spéciale la plus rapide de l'épreuve.

Enfin, le dimanche formera la plus longue journée de clôture d'un rendez-vous du championnat depuis plus de quatre ans avec deux passages dans la redoutable Çetibeli (38,15 km). La plus longue spéciale du rallye sera associée à un double passage dans Marmaris (6,28 km) pour porter le total de l'étape à 88,86 km.

La Turquie, un terrain difficile influant les tactiques

La Turquie, un terrain difficile ...

Tout doit changer. Prenez votre approche du Rallye d'Estonie et vous serez sûrs de perdre en Turquie. Toute corde s'y avère ...

En lire plus

L'ultime étape dominicale n'avait plus été aussi longue depuis le Mexique en 2016. À l'époque, la dernière journée s'était ouverte avec la spéciale monstre de Guanajuato, longue de 80 kilomètres, un chiffre qui n'avait plus été atteint en WRC depuis trente ans ! 

La Wolf Power Stage de Marmaris offrant des points bonus aux cinq équipages les plus rapides s'achèvera aux portes du parc d'assistance.

• Une couverture complète du Rallye de Turquie sera disponible sur WRC+ All Live ici avec toutes les spéciales en direct, des interviews clés, des reportages, l'analyse de nos experts et toutes les infos du parc d'assistance.