vendredi | 25 sept. 2020

67 minutes qui ont changé le Rallye de Turquie

Peu avant une heure acceptable pour le premier expresso du dimanche matin, le Rallye de Turquie allait être chamboulé...

D'une longueur de 38,15 km, Çetibeli était pressentie comme la spéciale la plus difficile et cassante du week-end. Un test que tout le monde redoutait.

Les premiers rayons de soleil laissaient présager une nouvelle journée torride lorsqu'Ott Tänak était le premier à s'élancer à 7h30. Les 67 minutes suivantes ont bouleversé le rallye pour constituer l’une des spéciales récentes les plus spectaculaires du WRC.

Voici à quoi ressemblait le classement avant Çetibeli...

Dans une rétrospective minute par minute, nous vous permettons de revivre tous les rebondissements et leurs effets sur le rallye et la lutte pour les titres pilotes et constructeurs au Championnat du Monde FIA des Rallyes.

07:30.00 - Ott Tänak lance sa Hyundai i20 WRC dans la plus longue spéciale du Rallye de Turquie. Des problèmes radio intermittents l'empêchent de bien entendre les notes de son copilote Martin Järveoja tout au long du test.

07:55.17 - Pierre-Louis Loubet arrête sa Hyundai i20 WRC, victime d'un problème moteur après 26,4 km. Le Français voyait s'envoler une neuvième place qui aurait correspondu à son meilleur résultat en carrière.

08:02.38 - Le pilote M-Sport Esapekka Lappi gare sa Ford Fiesta WRC un peu plus loin (25,8 km). Le Finlandais et son copilote Janne Ferm s'arrêtent pour changer un pneu crevé avant de reprendre la route après 1'52'' d'arrêt.

08:04.15 - Cinquième jusqu'ici, Kalle Rovanperä rencontre des problèmes à son tour. Le Finlandais est victime d'une crevaison et s'arrête à 17,3 km avant de repartir 1'48'' plus tard : « Je n'ai aucune idée, il y a eu un impact assez fort, je ne sais pas si c'était une pierre ou autre chose, je n'ai rien vu ». Il s'apprête à perdre une place.

08:04.45 - Trente secondes plus tard, Teemu Suninen arrête la Ford Fiesta WRC la mieux classée dans une zone de dégagement après 22,2 km. L’amortisseur arrière gauche est cassé, le Finlandais doit abandonner. Son malheur sourit toutefois à Kalle Rovanperä qui pourrait conserver la cinquième place.

08:12.46 - Coup dur pour le leader du championnat puisque Sébastien Ogier subit une nouvelle crevaison sur sa Toyota Yaris WRC. Le Français s'arrête après 18,3 km et repart 1'32'' plus tard après un changement ultra-rapide de roue avec son copilote Julian Ingrassia. « Un désastre », lâchera Sébastien Ogier, dont la troisième place semble s'envoler.

08:23.38 - Parti quatrième, Elfyn Evans rallie l'arrivée. Le pilote Toyota s'avère être le plus rapide jusqu'ici avec 31''6 d'avance sur Ott Tänak. Il ravit la troisième place à son équipier Sébastien Ogier. « C’est extrêmement difficile et nous avons tout simplement essayé de faire de notre mieux », déclare le Gallois.

08:26.16 - Cataclysme pour Thierry Neuville, en tête de l'épreuve. Une crevaison à l'avant droit arrête sa Hyundai i20 WRC après 25,2 km. Son copilote Nicolas Gilsoul et lui repartent 1'32'' plus tard - tout comme Sébastien Ogier. « Je pensais que l'amortisseur était cassé alors j'ai continué et j'ai soudain réalisé que le pneu était crevé, d'où mon arrêt pour le changer », explique le Belge, dépité à l'idée de voir Elfyn Evans prêt à lui ravir la deuxième place.

08:32.58 - Les espoirs de victoire digne d'un conte de fées s'envolent pour Sébastien Loeb. Deuxième jusqu'ici, le nonuple champion du monde franchit la ligne de chronométrage à 1'20'' d'Elfyn Evans. La raison ? Une autre crevaison. L'Alsacien évite de s’arrêter, mais ce n’est pas une consolation : « Je ne sais pas où. Je pilotais prudemment au milieu de la route, sans prendre de corde... ». Le doublé de Hyundai Motorsport qui aurait offert au constructeur coréen la tête du championnat semble déjà loin. Elfyn Evans mène et tous les yeux sont désormais rivés sur le temps de Thierry Neuville.

08:37.27 - Neuville termine son passage et chute au troisième rang à 47''7 d'Elfyn Evans, passé de la quatrième à la première place. Le Gallois est sur le point de prendre la tête du championnat. Thierry Neuville est à 8/10e de Sébastien Ogier, qui parvient à prendre la deuxième position malgré le temps perdu. Sébastien Loeb est quatrième, 4''7 plus loin. Encore plus incroyable, Toyota Gazoo Racing se dirige vers un doublé qui lui permettrait d'accentuer son avance dans la course au titre.

Le nouveau classement après la spéciale...

Quelle spéciale ! Celle-ci restera dans toutes les mémoires dans les années à venir... Et n'hésitez pas à savourer la couverture complète proposée par WRC+ All Live ci-dessous.

D'autres rebondissements attendaient Sébastien Ogier dans la répétition avant que des problèmes moteur mettaient prématurément fin à son rallye. En parallèle, Elfyn Evans scellait sa victoire pour prendre dix-huit points d'avance au championnat alors que son équipe Toyota Gazoo Racing creusait l'écart chez les constructeurs !

Revivez l'ES9 !