Sunday | 20 Sep 2020

WRC2 : Pontus Tidemand fait coup double en Turquie

Le Suédois a su garder son sang-froid pour s'imposer dans la catégorie WRC2 au Rallye de Turquie et prendre les rênes du championnat.

Respectant son plan du début à la fin, Pontus Tidemand (Skoda Fabia Rally2) s'attachait à rester au milieu de la route afin d'éviter les plus grosses pierres. Le Suédois héritait alors des commandes lorsque ses rivaux rencontraient des problèmes samedi matin avant de préserver une confortable avance jusqu'à l'arrivée.

Pontus Tidemand ralliait Marmaris dimanche après-midi avec un avantage de 1'42''9 sur son plus proche rival et en profitait pour se hisser en tête du championnat.

« C'est assurément une bonne opération pour le championnat », se réjouissait-il. « C'était un rallye difficile, mais c'était pareil pour tout le monde. Nous voulions prendre un maximum de points ici et nous l'avons fait. Nous devons désormais faire pareil au prochain rendez-vous. »

Le pilote M-Sport Ford Adrien Fourmaux a terminé le week-end en deuxième place

Protégé de M-Sport Ford, Adrien Fourmaux (Ford Fiesta R5) terminait deuxième à l'issue d'une prestation mêlant promesses et déceptions.

Après s'être construit une impressionnante avance de 33''7 samedi matin, le Français perdait plus de deux minutes en étant victime d'une crevaison à l'arrière gauche lors de la redoutable spéciale de Yeşilbelde.

Malgré ses six scratches ce week-end, il ne parvenait pas à surmonter l'écart et à rattraper tout le temps perdu.

« Je suis satisfait, car découvrir ce rallye représentait un immense défi », rappellait-il. « Je suis aussi un peu déçu puisque nous voulions battre Pontus, mais nous avons eu une crevaison samedi. Le rallye est ainsi et savons que nous avons affiché un bon rythme ce week-end. »

WRC 9 - The Official Game

WRC 9 - The Official Game

LE NOUVEAU JEU VIDÉO OFFICIEL WRC 9 - ACHETEZ-LE DÈS MAINTENANT !

Achetez maintenant !

Eyvind Brynildsen (Skoda Fabia Rally2) complétait le podium malgré un parcours accidenté avec une crevaison et la perte d'une roue samedi matin.

Fidèles aux valeurs du rallye, le Norvégien et sa copilote Ilka Minor se démenaient pour repartir et finir l'épreuve à 1h08'24''7 des leaders.

« C'était difficile, mais je me dois d'être heureux à l'arrivée », confiait-il. « Je ne suis qu'un homme normal allant travailler la semaine et qui a la chance de pouvoir jouer avec les grandsgarçons le week-end ! J'ai consacré beaucoup d'efforts pour pouvoir être derrière ce volant et je dois dire que j'ai apprécié l'expérience malgré toute la difficulté du week-end. Nous nous rendrons en Sardaigne en espérant connaître un peu plus de réussite. »

Plus de Rallye de Turquie