vendredi | 20 mai 2016

ES2 : Meeke passe en tête au Portugal

Kris Meeke a pris la tête du classement général après avoir fait le meilleur temps de l’ES2, doublant ainsi le leader avant le départ de cette journée, Sébastien Ogier.

Infos de l'ES2

Ponte de Lima 1, 27,44 km

La première spéciale de vendredi est large mais très sinueuse, il est difficile de trouver une longue ligne droite. Après une très courte portion initiale d’asphalte, le parcours revient sur terre, avec une couche fine sur une base de terre battue. Il y a d’autres petites portions d’asphalte pour relier les portions sur terre. Peu d’arbres, sans doute en raison des incendies de l’an dernier. La plus longue spéciale du jour.

Kris Meeke, qui n’a pas pris part aux deux derniers rallyes, ceux du Mexique et d’Argentine, a retrouvé le rythme dès les premières spéciales. Dans Ponte de Lima, au volant de la DS 3 WRC, il s’est tout de suite porté aux avant-postes, réalisant le meilleur temps et reprenant ainsi la première place du classement général à Sébastien Ogier, avec 3’’5 d’avance sur le Français.

« La route se dégrade assez vite et je n’ai pas fait une très bonne spéciale, tempérait Meeke. J’ai fait quatre ou cinq erreurs, j’étais un peu rouillé ».

De son côté, alors qu’il ouvrait la route, Ogier a été surpris par le bon niveau d’adhérence. « Les conditions étaient bonnes mais j’ai fait une erreur avec les réglages et on a un peu souffert du sousvirage. C’était trop souple. » En revanche, il n’a pas reparlé des problèmes de boost qui l’ont embêté jeudi soir.

Dani Sordo a fait le troisième chrono. L’Espagnol du team Hyundai a longtemps mené dans la spéciale, en prenant les temps intermédiaires, mais il a craqué dans le final. « J’ai voulu économiser les pneus car il fait assez chaud », a-t-il expliqué, comptant 8’’1 de retard sur Meeke.

Hayden Paddon a terminé quatrième, ayant senti que le moteur de sa i20 ne fonctionnait pas correctement. Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala, légèrement en retrait. Contrairement à Ogier, Latvala s’attendait à des conditions plus sèches et n’avaient pas les réglages adaptés.

Thierry Neuville, trop prudent, a perdu une trentaine de secondes dans cette spéciale, le Belge essayant de reprendre confiance peu à peu. 

More News

VIDEO