dimanche | 28 janv. 2018

ES14/15 : Ogier tout en maîtrise

Sébastien Ogier se rapproche un peu plus d'une cinquième victoire consécutive au Rallye Monte-Carlo. Le Gapençais a augmenté son avance en tête de la manche d'ouverture du Championnat du Monde des Rallyes FIA : après les deux premières spéciales de la matinée, il compte 46"2 de marge sur Ott Tänak.

Infos spéciales : ES14/15

ES14 : La Bollene Vesubie - Peira Cava 1 (18,41 km)
La plus célèbre spéciale du rallye et peut-être même du Championnat du Monde, qui passe par le mythique Col de Turini (1607 mètres). Cette année, le départ s'effectue face à la mairie de la Bollène-Vésubie. La route serpentant jusqu'au Turini est plutôt large. Cela se corse à l'approche du col, en plus encore dans la descente vers Peira-Cava. Le profil de la route est rapide, mais les sous-bois favorisent la présence de neige et de glace.

ES15 : La Cabanette - Col de Braus 1 (13.58km)
Cette spéciale n'a jamais été courue sous cette forme, car elle avait été annulée à la dernière minute en 1973. Mais il s'agit d'une route régulièrement utilisée pour des essais. Cela commence avec une descente bien connue des photographes, orientée plein sud et rythmée par seize épingles à cheveux. Il faut ensuite monter jusqu'au Col de l'Orme (1000 mètres) et le Col de l'Ablé (1149 mètres), avant une nouvelle descente qui mène vers l'accès au Col de Braus et ses quatre épingles très spectaculaires.

Samedi, Ott Tänak avait mis la pression sur Sébastien Ogier : la nouvelle recrue de Toyota avait réduit l'écart culminant à 1'18"4 à seulement 33"5. Mais Ogier a bel et bien réaffirmé sa suprématie ce dimanche matin. Volant au dessus de la neige et de la glace de l'ES14 (La Bollène-Vésubie - Peira Cava), il a réalisé le meilleur temps pour augmenter l'écart à 45".

Le héros du Champsaur s'est de nouveau montré plus rapide que Tänak dans l'ES15 (La Cabanette - Col de Braus). Seule péripétie : avoir dû ralentir avant l'arrivée à cause d'un fumigène allumé par un spectateur. Avant les deux dernières spéciales, l'écart est de 46"2.

"Je n'attaque pas", affirme Tänak. "Les autres peuvent le faire s'ils le veulent, mais je ne veux pas prendre de risques dans ces conditions difficiles. Il y a un gros écart derrière, nous pouvons être prudents."

En effet, les autres Toyota sont loin : toujours troisième, Jari-Matti Latvala est 1'05"5 derrière son nouvel équipier. Le Finlandais se montre tout aussi prudent, puisque Lappi ne constitue pas une menace.

La troisième Yaris a augmenté son avance sur la Citroën de Kris Meeke. Le Finlandais compte 13" de marge sur le Britannique, qui a qualifié l'ES15 "d'atroce", ajoutant que "ce rallye n'avait jamais cessé de le surprendre".

Elfyn Evans reste sixième du classement général. Le Gallois doit surveiller le retour en froce de Thierry Neuville, qui lui a repris 17"8 dans l'ES14 puis 6"9 dans l'ES15. Evans a reconnu qu'il manquait de confiance à cause du sous-virage de sa Ford Fiesta. Il reste 31,99 km à parcourir et l'écart n'est que de 8"7...

Huitième, Bryan Bouffier a fait un demi tête-à-queue dans l'ES14. Craig Breen évolue toujours en solitaire à la neuvième place, tandis que le top 10 est complété par Jan Kopecky, leader du WRC2.

VIDEO

More News