mercredi | 02 avril 2014

WRC2 : qualité et quantité pour les engagés au Portugal

Le Rallye du Portugal affiche la plus belle liste d’inscrits WRC2 de la saison, tant en termes de qualité que de quantité.

Vingt équipages se sont inscrits pour la deuxième manche terre du championnat. Certains ont déjà pris leurs marques sur les rallyes précédents, mais d’autres entament ici leur saison.

Leader du championnat, Yuriy Protasov (en photo) visera une troisième victoire en quatre manches au volant de sa Ford Fiesta R5. Après s’être imposé au Monte-Carlo et au Mexique, le pilote ukrainien possède 16 points d’avance sur Lorenzo Bertelli. L’Italien sera au départ du Rallye du Portugal, mais ne l’a pas choisi pour y marquer des points.

Victorieux en Suède, où il a battu Jari Ketomaa dans la dernière spéciale, Karl Kruuda fait son retour au volant d’une Fiesta S2000. L’Estonien a indiqué que son objectif était de marquer des points et non pas d’aller chercher une nouvelle victoire. Ketomaa est de retour, lui aussi, et il devrait faire partie des favoris au volant de sa Fiesta R5.

Deuxième de la catégorie l’année dernière alors qu’il effectuait ses débuts en WRC, Robert Barrable tentera d’améliorer son sixième rang au championnat. Fredrik Ahlin, septième, nourrira le même objectif. Nicolas Fuchs arrive au Portugal fort de sa récente victoire sur le Rally Villa Carlos Paz, première manche du championnat d’Argentine.

Nasser Al-Attiyah affiche une grande expérience

Plusieurs pilotes entament leur saison au Portugal et pourraient d’emblée frapper un grand coup. C’est le cas du Suédois Pontus Tidemand, qui passe au WRC2 après avoir remporté l’année dernière le JWRC, du Qatari Nasser Al-Attiyah qui possède plusieurs saisons d’expérience en WRC, ou encore du Portugais Bernardo Sousa qui pourra compter sur sa connaissance du terrain.

Martin Kangur n’a disputé que quatre rallyes du championnat du monde, mais sa réputation n’est plus à faire dans son pays natal, l’Estonie. Lui aussi pourrait nous impressionner.

Quatrième du championnat, Max Rendina pourrait être dépassé par les R5, mais il tentera de conforter son avance dans la Coupe des Voitures de Production. Ses adversaires sont Juan Carlos Alonso et Marco Vallario et tous pilotent une Mitsubishi Lancer Evo X.