Monday | 04 Jul 2022

Pajari dévoile plus d'apparitions en WRC2

Le Finlandais Sami Pajari a finalisé deux autres apparitions dans l'antichambre de la catégorie reine du Championnat du Monde FIA des Rallyes en cette saison 2022.

Déjà présent aux avant-postes du WRC3, Sami Pajari retrouvera le volant pour sa manche à domicile au Secto Rally Finland (4-7 août). Il passera ensuite de la terre à l'asphalte pour l'avant-dernière manche du calendrier au RallyRACC - Rally de España (20-23 octobre).

Le Finlandais et son copilote Enni Mälkönen ont signé de superbes débuts en WRC2 le mois dernier au Rally Italia Sardegna en menant leur Škoda Fabia Rally2 de l'équipe Toksport WRT à la cinquième place.

« Notre aventure avec Toksport a brillamment commencé en Sardaigne et nous sommes plus qu'enthousiastes à l'idée d'essayer la Skoda Fabia Rally2 sur les routes beaucoup plus rapides de Finlande », s'est-il enthousiasmé. « Notre présence en Espagne à l'automne nous donnera ensuite l'occasion d'essayer cette bête sur des routes rapides sur asphalte afin d'avoir un bon aperçu du rythme en Rally2 dès cette saison. »

Les moments forts du WRC2 au Rally Italia Sardegna 2022

Le pilote âgé de vingt ans seulement pourrait donc bien défier les leaders du WRC2 sur ses terres dès le mois prochain à Jyväskylä.

« C'est une superbe opportunité et un véritable de pouvoir disputer notre épreuve à domicile avec une telle voiture », a-t-il ajouté. « Nous avons déployé d'énormes efforts pour mettre ce programme diversifié en place cette saison et c'est encore une fois un beau succès en ce sens. »

Avant sa manche à domicile, Sami Pajari poursuivra sa campagne en WRC3 et la défense de son titre en FIA Junior WRC au Rallye d'Estonie (14-17 juillet) au volant d'une Ford Fiesta Rally3. Il compte actuellement dix-sept points d'avance en WRC3 après ses victoires au Monte-Carlo et au Portugal. Après un début de saison plus difficile en FIA Junior WRC, son succès au Portugal lui a permis de remonter au troisième rang du classement général, à onze unités seulement du leader Jon Armstrong.