jeudi | 23 juin 2022

Tänak : « C'est un vrai Safari »

Le pilote Hyundai Motorsport Ott Tänak estime que le Safari Rally Kenya de cette semaine sera encore plus difficile que celui de l'an dernier.

Ott Tänak prendra ce jeudi après-midi le départ à Kasarani en occupant le troisième rang du Championnat du Monde FIA des Rallyes. L'Estonien compte cinquante-huit points de retard sur le leader Kalle Rovanperä, même si un bon résultat ici pourrait aider à combler l'écart.

L'an passé, Ott Tänak s'était classé troisième du Safari malgré plus de deux minutes perdues le samedi lorsque son pare-brise a cessé de fonctionné durant une averse.

Le pilote Hyundai Motorsport espère égaler, voire faire mieux cette saison, même s'il admet que le défi sera encore plus grand.

L'Estonien s'est classé quatrième du shakedown mercredi 

« Cette année, c'est un vrai Safari », a confié Ott Tänak au micro de WRC.com. « Par endroits, vous traversez des lits de rivières et des pistes tracées dans des champs. Ce sera encore plus typé endurance que l'an dernier, où nous avons eu des spéciales de ce genre, mais sur des routes plus normales. L'équilibre semble avoir changé cette année, mais voilà pourquoi nous aimons tous le rallye. Ce ne sera pas une partie de plaisir dans la voiture, mais c'est aussi un beau défi qui m'avait un peu manqué l'année dernière. J'aime les spéciales pleines de défis et c'est l'essence même du Safari. »

Près d'un tiers du parcours du rallye est nouveau pour 2022. Les changements incluent des spéciales inédites à Geothermal et Oserian vendredi et samedi tandis que certains tests déjà vus l'an dernier ont été rallongés.

Selon Ott Tänak, l'étape à ne pas manquer sera celle du samedi, surtout si les orages annoncés sont au rendez-vous.

Rovanperä dicte son rythme au shakedown du Safari

Rovanperä dicte son rythme au ...

Ce mercredi matin, le Finlandais Kalle Rovanperä s'est montré le plus rapide du shakedown du Safari Rally Kenya (23-26 juin) ...

En lire plus

« Certains sont déjà restés coincés aux reconnaissances et cela montre à quel point ce sera piégeux », a-t-il expliqué. « Le vendredi semble plus facile avec de relativement bonnes conditions de route, mais le samedi devrait être un véritable test. Pendant les reconnaissances, il a plu à un moment et la surface devient tellement grasse dans ces moments qu'il n'y a plus aucune adhérence. Ce sera donc encore plus délicat s'il pleut. »

Une couverture complète du Safari Rally Kenya est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Plus d'actualités en direct du Safari