Saturday | 26 Feb 2022

Rovanperä fait le trou en Suède

Grâce à un pilotage à couper le souffle dans l'obscurité samedi soir, le Finlandais Kalle Rovanperä a distancé ses rivaux avant la dernière étape du Rallye de Suède.

Si cinq pilotes différents s'étaient relayés en tête de la deuxième manche du Championnat du Monde FIA ​​des Rallyes durant la première étape disputée vendredi, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) reprenait les commandes de l'épreuve samedi matin avant de repousser les attaques de son équipier Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1).

Leader avec 1''2 d'avance sur le Gallois avant les deux dernières spéciales du samedi, le Finlandais accélérait encore le rythme à la tombée de la nuit pour s'offrir deux nouveaux scratches et porter son avantage à 8''3 avant l'étape décisive de dimanche.

Auparavant, Kalle Rovanperä avait pris le dessus sur Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) dans la première spéciale du samedi et comptait près de cinq secondes d'avance à mi-journée. Elfyn Evans avait riposté dans l'après-midi, mais son équipier faisait finalement la différence dans les derniers kilomètres. 

« Je savais que nous devions riposter après avoir perdu un peu de temps dans la première spéciale de l'après-midi », confiait Kalle Rovanperä. « Nous devons toujours nous engager à 100 %, mais je pense que j'étais à 105 ou 110 % dans le dernier test ! Les conditions étaient vraiment difficiles et je suis content d’avoir fini la journée indemne, mais le combat continuera demain. »

Elfyn Evans a conservé la deuxième place malgré une petite frayeur

Avec deux spéciales à son actif contre trois à Kalle Rovanperä, Elfyn Evans aurait pu tout perdre dans le dernier virage de l'ultime spéciale du jour. Le Gallois traversait un mur de neige à l'endroit où se trouvait la cellule de chronométrage et parcourait les derniers mètres jusqu'à l'arrivée sur une route parallèle à la spéciale.

Leader vendredi soir, Thierry Neuville restait dans les échappements des deux pilotes Toyota jusqu'à ce qu'un freinage manqué dans le dernier secteur chronométré de la matinée ne lui coûte dix secondes et le fasse rétrograder au quatrième rang. Le Belge parvenait toutefois à répliquer pour revenir sur le podium provisoire à 21''7 de Kalle Rovanperä et 4''2 devant Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1). Ce dernier cédait du terrain ce samedi tout en préservant plus d'une minute d'avance sur Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1).

Le Japonais profitait d'un problème d'accélérateur pour Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1), qui perdait une minute et demie dans la dernière spéciale. Le Suédois écopait également d'une pénalité de 2'40'' pour un pointage tardif après avoir effectué des réparations de fortune sur la route de liaison menant au départ de la spéciale.

Vidéo : Elfyn Evans se fait une belle frayeur à l'arrivée

Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) terminait la journée au sixième rang après avoir gagné deux places dans la dernière spéciale avec le souci d'Oliver Solberg et le problème moteur de son équipier Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1), qui perdait près de cinq minutes dans l'opération.

Oliver Solberg se retrouvait ainsi septième devant les ténors du WRC2, à savoir Andreas Mikelsen (Skoda Fabia Rally2), Ole Christian Veiby  (Volkswagen Polo GTI R5) et Nikolay Gryazin (Skoda Fabia Rally2) dans cet ordre.

Dimanche, deux spéciales au nord-ouest d'Umeå seront parcourues à deux reprises pour une étape finale de 56,84 km chronométrés. Le Rallye de Suède s'achèvera par la Wolf Power Stage mettant des points bonus en jeu.

• Une couverture complète du Rallye de Suède est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

S'il a été délogé des commandes, Thierry Neuville reste dans le match avant les quatre dernières spéciales de l'épreuve

Plus d'actualités